Richesse

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Qu’est-ce que la «richesse»

La richesse est l’abondance de ressources précieuses ou de biens matériels précieux. Essentiellement, la richesse est l’accumulation de ressources rares, précieuses ou ayant de la valeur.

Un individu, une communauté, une région ou un pays qui possède une abondance de telles possessions ou ressources au profit du bien commun est connu comme riche. La richesse est mesurée par la valeur de tous les actifs de valeur détenus par une personne, une communauté, une entreprise ou un pays. La richesse est déterminée en prenant la valeur marchande totale de tous les actifs physiques et incorporels détenus, puis en soustrayant toutes les dettes.

Ne pas confondre richesse et revenues

La terminologie économique distingue la richesse et le revenu. La richesse ou l’épargne est une variable de stock, c’est-à-dire mesurable à une date donnée, par exemple la valeur d’un verger au 31 décembre moins la dette due sur le verger. Pour un montant donné de richesse, disons en début d’année, le revenu de cette richesse, mesurable sur une année, est une variable de flux.

Richesse et mesure de cette dernière

La mesure de la richesse est donc très difficile, d’autant plus que ce qui a de la valeur un instant donné peut ne plus en avoir le lendemain et inversement. Les perceptions de ce qui constitue la richesse changent au fil du temps entre les sociétés. Grosso modo la richesse doit permettre de satisfaire les besoins de la pyramide des besoins de porter.

Les anciens Égyptiens avaient autrefois un système monétaire basé sur le blé. Certaines cultures ont parfois utilisé des produits comme le riz et le sel à la place de l’argent. Les sociétés inuites et esquimaudes faisaient le commerce de l’huile et de la graisse de phoque, qu’elles pouvaient manger comme nourriture, ou brûlaient comme combustible pour fournir de la lumière et de la chaleur. Les tribus africaines et amérindiennes échangeaient autrefois avec des wampums et des coquillages et les utilisaient comme base de leurs systèmes monétaires. Les têtes de bétail et le bétail sont encore utilisés comme moyens d’échange dans certaines cultures. Par exemple dans une économie sur une ile déserte sur laquelle on est seul avec de l’or, ce dernier n’aurait que la valeur d’un métal qui ne rouille pas et se travaille facilement tandis qu’un œuf est très précieux alors que dans la société moderne l’œuf est abondant et ne coute que peu d’effort pour l’obtenir tandis que l’or oui.

 

La richesse est exprimée de diverses façons. Pour les individus, la valeur nette est l’expression la plus courante de la richesse, tandis que les pays mesurent par le produit intérieur brut (PIB), ou PIB par habitant. La richesse en économie pour les individus est souvent classée en trois catégories principales: les biens personnels, y compris les maisons ou les automobiles; l’épargne monétaire, telle que l’accumulation des revenus antérieurs; et la richesse en capital des actifs productifs de revenus, y compris les biens immobiliers, les actions, les obligations et les entreprises. Malgré tout ces notions sont incomplètes, car on pourrait y ajouter le capital santé, le capital social ou le capital humain.

La valeur d’un produit ou d’un matériau utilisé comme base d’un système monétaire dépend de la mesure dans laquelle les autres sont prêts à échanger ou à fournir de la main-d’œuvre en échange de ce produit. Un autre facteur est le degré d’acceptation universelle du matériel ou de la marchandise. Si personne en dehors d’une communauté n’est disposé à accepter l’argent en échange de biens ou de services, il n’a aucune valeur en dehors de la société qui l’utilise.

La mesure dans laquelle les forces extérieures peuvent manipuler la valeur de l’argent peut avoir un impact considérable sur la mesure de la richesse. L’un des problèmes majeurs avec le papier-monnaie est qu’il est sujet à la manipulation et à la dévaluation par les actes d’un ou de quelques individus à travers la contrefaçon et le commerce sans scrupules. Un autre problème est qu’il est relativement facile pour les gouvernements et les banques de manipuler la valeur de l’argent en imprimant davantage et en facilitant l’emprunt, ou en imprimant moins et en augmentant les restrictions de crédit. Pour ces raisons, les instruments financiers et les investissements, la terre, les ressources et même le bétail peuvent être utilisés pour mesurer et évaluer la richesse.

Richesse et statut social

La classe sociale n’est pas identique à la richesse, mais les deux concepts sont liés (en particulier dans la théorie marxiste), menant au concept combiné de statut socio – économique. La richesse désigne la valeur de tout ce qu’une personne ou une famille possède. Cela inclut les articles tangibles tels que les bijoux, le logement, les voitures et autres biens personnels. Les actifs financiers tels que les actions et les obligations, qui peuvent être échangées contre de l’argent, contribuent également à la richesse. La richesse est mesurée en «actifs nets», moins la dette que l’on doit.

En partie à cause de conditions économiques différentes, les membres de différentes classes sociales ont souvent des systèmes de valeurs différents et voient le monde de différentes manières.

La classe supérieure

La classe supérieure englobe la tranche supérieure du spectre de revenu par rapport aux membres de la société dans son ensemble. Comme ils ont plus de richesse, la classe supérieure a plus d’autonomie personnelle que le reste de la population. Les valeurs de la classe supérieure comprennent l’enseignement supérieur et, pour les plus riches, l’accumulation et le maintien de la richesse, le maintien des réseaux sociaux et le pouvoir qui accompagne ces réseaux. Les enfants de la classe supérieure sont généralement éduqués sur la façon de gérer ce pouvoir et de canaliser ce privilège sous différentes formes d’où une sclérose de l’ascenseur social et la reproduction du modèle social des classes. C’est en grande partie en accédant à divers  d’information, réseaux que la classe supérieure est capable de maintenir sa richesse et de la transmettre aux générations futures. Habituellement, les gens de la classe supérieure participent en tant que partisans aux élections et ont plus de pouvoir politique que ceux des classes inférieures en raison de leur abondance de ressources et d’influence.

La classe moyenne

La classe moyenne englobe les individus qui se situent entre la classe supérieure et inférieure par rapport à leur situation financière. Généralement, le gros de la population se définit comme appartenant à la classe moyenne.   La classe moyenne met davantage l’accent sur le revenu: contrairement à la classe supérieure, la classe moyenne mesure le succès et le potentiel sous la forme d’argent plutôt que d’influence et de pouvoir. . Cette classe comprend les personnes qui ont été élevées avec des familles qui possédaient généralement leur propre maison et ont souligné l’importance de l’éducation et de la réussite. Ils gagnent un montant important de revenus et ont également des quantités importantes de consommation. Cependant, elles ont des économies très limitées (consommation différée) ou des investissements, en plus des pensions de retraite et de la propriété. Ils ont été socialisés pour accumuler de la richesse grâce à des arrangements structurés et institutionnalisés. Sans cette structure, l’accumulation d’actifs n’aurait probablement pas lieu.

La classe pauvre

Ceux qui ont le moins de richesse sont les pauvres. La plupart des institutions rencontrées par les pauvres découragent toute accumulation d’actifs. Les membres de la classe inférieure se sentent plus restreints dans leurs options en raison de leur manque de richesse. Cela  conduit à des complications graves dans la résolution de leurs dilemmes personnels.  Beaucoup de personnes qui sont dans la classe inférieure restent dans cette classe et très peu montent en classe. Beaucoup de gens dans le groupe de la classe inférieure croient qu’il n’y a pas d’ égalité des chances, car ils pensent qu’ils ont moins accès à l’information donc à l’enrichissement.

 

Inégalité de répartition

Selon Richard H Ropers, la concentration de la richesse aux États-Unis est inégalement répartie. En 1996, le gouvernement fédéral des États-Unis a rapporté que la valeur nette du 1% supérieur de la population aux États-Unis était approximativement égale à celle des 90% les plus pauvres. À l’échelle nationale, les États-Unis ont une plus grande inégalité de richesse que les autres pays développés. C’est plutôt normal , en effet les riches exploitent les richesses pour en accumuler plus que les pauvres. En effet en tant que riches, les individus ont un patrimoine qui permet de vivre dessus et donc les compétences des classes pauvres ne sont pas nécessaires.

Construire sa richesse

Construire la richesse peut être l’une des entreprises les plus excitantes et les plus gratifiantes de la vie d’une personne. En plus d’offrir une vie quotidienne plus confortable, cela peut réduire le stress et l’anxiété liés aux problèmes d’argent. Pour certains, c’est une motivation suffisante pour commencer un voyage vers l’enrichissement.

À moins que vos parents ne fussent riches, ne faites pas ce qu’ils ont fait

La définition de la folie fait la même chose encore et encore et attend un résultat différent.

 

Changer votre rapport à l’argent

 

La population générale a une relation amour / haine avec la richesse. Certains en veulent à ceux qui ont de l’argent tout en l’espérant eux-mêmes. Pourtant, en l’absence de quelques exceptions assez précises, dans une société prospère et libre, la grande majorité des gens n’accumulent jamais un pécule substantiel parce qu’ils ne comprennent pas la nature de l’argent ou comment cela fonctionne. C’est en partie l’une des raisons pour lesquelles les enfants et petits-enfants des riches ont un soi-disant «plancher de verre» sous eux. Ce sont des connaissances et des réseaux doués qui leur permettent de prendre de meilleures décisions à long terme sans même s’en rendre compte.

Lorsque vous vous réveillez le matin et que vous allez au travail, vous vendez un produit – vous-même (ou plus précisément votre temps de travail). Lorsque vous remarquerez que votre argent peut aussi travailler pour vous, vous pourrez construire d’énormes profits.

Apprenez à investir et à économiser

Sauf si vous avez déjà ces connaissances, il va falloir les apprendre.

Par exemple j’ai créé un guide pour s’enrichir avec le crowdfunding.

 

Développer les petits ruisseaux pour faire des grandes rivières

 

La plus grande erreur que font la plupart des gens en essayant de comprendre comment devenir riche, c’est qu’ils pensent qu’ils doivent commencer avec beaucoup d’argent. Ils souffrent de la mentalité « pas assez »; à savoir que s’ils ne font pas des investissements de 100, 1 000 ou 5 000    ils ne deviendront jamais riches. Ce que ces gens ne réalisent pas, c’est que la richesse s’accumule un euro à la fois.

Avec chaque euros que vous gardez, vous pouvez acheter une part de liberté

 

Quand vous consommez 20€   ici et 40 là peuvent faire une énorme différence à long terme. Plus vous avez besoin d’argent plus vous aurez besoin de vendre de temps de travail pour vivre.

 

Investissez

Étant donné que l’argent a la capacité de travailler à votre place, plus vous l’employez, plus il a de chances de croître plus vite et plus et de vous rapprocher de la liberté financière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veux-tu  commencer à construire ton patrimoine ?

Profites pour commencer à t'enrichir et exploites le système grâce à ce premier placement jusqu'à 10%
Je veux moi aussi gagner
* vous souscrivez à la newsletter richesse et finance et vous serez redirigé vers l'opportunité d'investissement du moment (lendix)
close-link

Recevez nos petits secrets pour devenir riche.

Profitez-en pour recevoir gratuitement par mails tout ce que vous avez besoin:
-les bons plans, les informations exclusives, les meilleurs conseils...
J'en profite
close-link