Gouvernement aux abois, que fait-il?

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

controle capitaux

Je viens de voir quelques lois qui commencent à me faire peur. Surtout alors que le pays n’a déjà pas d´emplois. En plus j´ai l´impression de me faire taxer alors que je ne demande qu’à travailler. Bref je redoute une aggravation possible si le pays n’atteint pas une croissance et s´enfonce dans la dette. Il en serait ainsi si les événements évoluaient selon les étapes suivantes:

Après l’article détaillant comment se finit les crises des états ruinés ici :http://richesse-et-finance.com/la-dette-dans-lhistoire-comment-cela-se-finit-il/

voilà comment cela se passe actuellement

Étape 1. La santé financière du pays est clairement en difficulté

 

Dans cette étape, il est évident que, même selon les propres statistiques du pays, il est en sérieuse difficulté. L’état fait aussi des réformes sur la manière de faire les statistiques car, les statistiques, on peut leur faire dire ce que l´on veut ! Et surtout ce qui arrange le gouvernement… Cependant, les masses restent distraites par leurs écrans (télévision,…) qui leurs disent que tout va bien. En France, cette situation se constate depuis longtemps.

Étape 2. Le contrôle de capitaux

Avant de créer une panique lors d´une attaque des capitaux, il est idéal de concentrer les cibles en un seul endroit, de préférence là où elles ne peuvent s´échapper. Pour verrouiller la richesse d’un pays et l’empêcher de quitter l’enclos, l’État demande de lui déclarer votre patrimoine détenu à l’étranger. Il limite également l´argent qui peut fuir trop facilement en imposant un contrôle des capitaux (versement liquide, retraits, etc…) sous couverture de terrorisme ou autres menaces du genre.L´état enterre alors les autres moyens de transfert d´argent et commence à faire des lois au cas ou comme la possibilité de convertir de l´argent ou de prendre de l´argent chez les épargnants.

L´exemple typique que je viens de lire :

 

en france

Une nouvelle loi sort en septembre 2015 : Retrait maximum de 1.000 euros au distributeur

Le montant maximum des retraits dans les distributeurs automatiques passe de 3.000 à 1.000 euros dès ce mardi. Cette mesure vise à lutter contre les fraudes, le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Les achats de métaux précieux et de petits biens de grande valeur comme l´or, les bijoux, etc sont contrôlés.

De plus il y la mort du chèque : http://richesse-et-finance.com/la-mort-du-cheque-commence/

Une mesure incluse dans le projet de loi Sapin (28/09/2016), qui vise à donner aux autorités le pouvoir de faire pression sur les rendements des fonds en euros, voire de geler les versements et les rachats en cas de crise.

En france le HCSF pourra prendre des mesures encore plus radicales « afin de préserver la stabilité du système financier ou de prévenir des risques représentant une menace grave et caractérisée », toujours sur proposition du gouverneur de la Banque de France. Si l’institution juge la stabilité financière menacée, elle pourra limiter temporairement (comme la crds ) durant 6 mois, renouvelables  les versements, retraits et arbitrages réalisés sur les contrats d’assurance vie, qui pourraient donc se retrouver complètement gelés. Et ensuite ? le gourvernement peut il prelever dans les comptes? pas encore

 

En europe

en Grèce

http://www.businessbourse.com/2015/07/16/les-grecs-nont-plus-acces-a-leur-coffre-en-agence-bancaire/#.VadjCJGlfQE.facebook

« Les Grecs ne pourront pas retirer l’argent qui se trouve dans leur coffre à la banque tant que les restrictions sur les mouvements des capitaux seront en place » a expliqué Nadia Valavani du ministère des Finances grecques à une télévision locale et dont Reuters s’est fait l’écho.

L’article n’a pas reçu beaucoup d’attention alors qu’il été publié dans la section « Obligations » de Reuters, qui n’est pas la plus populaire et qui plus est un dimanche après-midi. (…)

La seule raison qui explique pourquoi l’argent liquide des coffres est également soumis au contrôle des capitaux, des mesures prises en concertation entre le gouvernement et les banques, s’explique par le fait que ces entités se réservent le droit de confisquer le contenu de ces coffres en cas d’aggravation de la crise.

La guerre à petite échelle qui est menée contre l’argent liquide et l’or semble s’intensifier. Les gouvernements vont probablement prendre des mesures pour empêcher les épargnants et les investisseurs de retirer leur argent de la banque pour le mettre en coffre. Cette décision a peut-être cet objectif en vue.

Les coffres que les banques louent sont très pratiques pour conserver une petite quantité de métal. Cependant, comme le cas grec l’illustre, l’aspect pratique et l’accessibilité en théorie aisée d’un coffre à votre agence bancaire peuvent s’avérer être une illusion : le gouvernement et les banques peuvent s’approprier son contenu d’une simple signature. Bref vous savez comment cela fonctionne et comment cela finit.

 

Étape 3. De larges confiscations de richesse

 

L’énorme quantité de dépenses du gouvernement, couplée avec le fait qu’il n’y a aucune volonté politique de procéder à des réductions significatives, signifie que l’inflation et les taxes sont certaines.

Grâce à une véritable montagne de règles, de lois et règlements, le gouvernement peut contrôler chaque centime que vous gagnez. Une fois que le gouvernement est certain qu’il n y pas d´échappatoire, il taxe.

Ces taxes sont très variées et commencent juste après le contrôle de capitaux pour prévenir la fuite de richesse. La création fiscale est sans limites. L’action la plus simple est de dévaluer sa monnaie papier (impossible en Europe) ou de mettre en place des mesures restrictives sur les métaux précieux. Les taxes, les droits d´entrée, taxe pour conserver ce qui est à vous etc…

Le gouvernement prend l´argent là où il y en a, c´est à dire chez les autres ou dans les caisses. Les actifs de l’épargne retraite deviennent convertis en soi-disant obligations d’État, «plus sûres», alors qu´en fait plus aucun prêteur ne souhaite lui confier quelque chose. Le bien de la nation je vous dis ! L´état se permet de piocher chez les épargnants.

Comme une piqure de rappel pour montrer que je ne dit pas de bêtises, on peut évoquer par exemple

la situation de l´argentine  :

L’année 2001 marque l’éclatement de la crise bancaire argentine. Quand le gouvernement Cavallo annonce, à la fin de l’année, qu’il n’atteindra pas les objectifs budgétaires du FMI, la confiance s’effondre brutalement. La première mesure drastique qui touche les épargnants s’appelle le « corralito », qui limite les retraits sur les comptes courants. Cette décision provoque des manifestations massives qui ont contraint le gouvernement à la démission.

Dévaluation, « pesification » et blocage des comptes : le nouveau gouvernement prend des mesures drastiques. Aux premiers jours de 2002, le peso argentin est dévalué. Pour se prémunir contre les conséquences négatives d’une telle décision, le gouvernement prend deux mesures chocs qui pénalisent les épargnants. Le « corralon » gèle les comptes courants en transformant en partie les avoirs liquides en bons à termes, qui ne sont donc pas disponibles de suite. Quant à la « pesification », elle convertit les avoirs libellés dollars en peso… alors que sa valeur ne cesse de s’effondrer par rapport au billet vert.

Voir également mon article au travers de l´histoire http://richesse-et-finance.com/la-dette-dans-lhistoire-comment-cela-se-finit-il/

ou encore en Europe actuellement

L’information est passée en toute discrétion. À partir du 1er janvier 2016, les comptes clients dotés de plus de 100.000 euros de dépôts pourront être prélevés pour contribuer au sauvetage de leur banque, selon une directive européenne transposée à la France cet été.

 

Étape 4. Contrôle des salaires et des prix, des échanges

 

Le gouvernement prend le contrôle des flux d´entrée et de sortie, des échanges, des salaires, etc.

Étape 5. Contrôle des populations

 

Un autre moyen dans la boîte à outils d’un gouvernement désespéré est la restriction de la circulation des citoyens. C’est particulièrement vrai pour les citoyens qui ont accumulé des richesses. En effet autant un bon pays a un problème de migrants qui viennent, autant un mauvais pays de migrants qui partent.

Étape 6. Contrôle de l´opinion et des médias

 

Quand tout le reste échoue, l’histoire a montré une tendance à commencer des conflits pour renforcer le nationalisme aveugle et distraire la population de leurs échecs. Contrôle garanti de tout.

Étape 7

 

Guerre possible ou par exemple d’autres solutions http://richesse-et-finance.com/la-dette-dans-lhistoire-comment-cela-se-finit-il/ attention pour que l’article soit vraie une relance économique ne doit  plus être possible .

Étape 8. Renaissance

 

Les guerres ont échoué. C’est un terreau fertile pour les troubles civils sévères, une révolution, et l’émergence potentielle d’un Homme fort ou un changement d’ordre des dirigeants …

Comment y échapper ?

 

Difficile à faire, vous pouvez toujours tenter de mettre votre argent ailleurs tant que c´est légal, mais au bout d´un moment l´état va changer les règles et qualifier ce que vous faites d´évasion fiscale. Sinon voila quelques sites étrangers d´investissement.

Et vous qu´en pensez-vous ? Vous pouvez également partager!

Veux-tu  commencer à construire ton patrimoine ?

Profites pour commencer à t'enrichir et exploites le système grâce à se premier placement jusqu'à 10%
Je veux moi aussi gagner
* vous souscrivez à la newsletter richesse et finance et vous serez redirigé vers l'opportunité d'investissement du moment (lendix)

Rejoignez notre newsletter

Profitez de nombreux avantages offerts
J'en profite