Père riche, père pauvre de Robert t Kiyosaki

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

père riche père pauvre robert kiyosaki

Père riche, Père pauvre

Grâce à ce billet d’un dollar qui passe par vos mains, vous seul avez le pouvoir de décider de votre destinée. Si vous dépensez cet argent bêtement, vous choisissez de vous appauvrir. Si vous l’employez à faire face à vos engagements, vous vous joignez alors à la classe moyenne. Investissez-le dans votre esprit et vous apprendrez comment acquérir des avoirs.

Comment prendre le contrôle de son avenir financier ? Quels sont les secrets de la réussite financière ? Voilà les questions qui sont traitées de façon tout à fait abordables dans le livre Père Riche Père Pauvre.

Phrase-résumé du livre :« La principale raison pour laquelle les gens sont aux prises avec des problèmes financiers est qu’ils ont passé plusieurs années à l’école mais n’ont rien appris en ce qui concerne l’argent. Il en résulte que les gens apprennent à travailler au service de l’argent… mais n’apprennent jamais à mettre l’argent à leur service. »

L’individu accepte une situation financière difficile, non par choix cela va sans dire, mais par peur de connaître/subir encore pire s’il agit.

C’est un raisonnement compréhensible, mais la prise de risque engage à la fois la volonté (mais aussi la fierté) de celui qui fait, et le plaisir de la réussite (aussi petite soit-elle) ressentie après les efforts réalisés. Robert T. Kiyosaki « coache » ses lecteurs en mentionnant les obstacles et facteurs qui peuvent justifier le refus ou l’hésitation relatifs à l’acte d’investir, le premier d’entre eux étant, soi-même.

En effet, l’individu est au commencement de tout projet, son propre obstacle à part entière. Par conséquent, ce livre se veut source d’inspiration pour les novices, entraîneur-complice pour les « actifs avérés », mais ne cherche pas à « alourdir » la lecture par des références financières (=jargon), qui risqueraient de faire fuir plus qu’elles ne motiveraient.

Bien au contraire, l’auteur s’attache à faire percevoir l’investissement comme « prolongement » de l’individualité, car cette dernière est en grande partie responsable de la réussite ou non de l’investissement envisagé.

bouton ca interesse

A propos du livre

Père riche, Père pauvre – un livre qui : Brise le mythe selon lequel il faut gagner beaucoup d’argent pour devenir riche. Remet en question cette croyance voulant que votre maison est un actif. Explique aux parents pourquoi ils ne doivent pas se fier au système d’éducation pour enseigner les rudiments de l’argent à leurs enfants. Vous enseigne quoi enseigner à vos enfants afin qu’ils connaissent plus tard la réussite financière.

Père Riche Père Pauvre est un livre de Robert Kiyosaki et de Sharon Lechter paru en 1997. De style autobiographique, Kiyosaki utilise un ensemble de paraboles et d’exemples tirés de son propre parcours afin de souligner l’importance de développer son intelligence financière. Il y explique comment l’investissement, l’immobilier, la création et l’acquisition d’entreprises peuvent être utilisés pour construire sa richesse et devenir financièrement indépendant.

Basé en grande partie sur l’enfance de Kiyosaki à Hawaii, le livre présente comment l’éducation et les conseils de deux hommes (« papa riche » et « papa pauvre ») ont pu influencer les décisions clés de sa vie. Tous deux ont des attitudes très différentes vis-à-vis de l’argent, du travail ou du système scolaire, que Kiyosaki compare régulièrement.

A propos de Robert Kiyosaki

Robert T. Kiyosaki est né en 1947 à Hawaï, son père était professeur et avait un ami riche qui était entrepreneur. Son père biologique, qu’il appelle « poordad » ou père pauvre, était toujours sur la paille. Ce qui comptait pour lui c’est la sécurité de l’emploi. A contrario, l’ami de son père son « richdad » ou père riche qu’il considère comme son père adoptif n’avait pas de problème d’argent.

En confrontant ces 2 approches de l’argent et de la vie Robert T. Kiyosaki en a tiré des leçons qu’il a appliquées.

Il a écrit plus de 18 livres dont 3 ont été dans le top 10 des livres les plus vendus dans le Wall Street Journal, USA Today et le New York Times. Robert T. Kiyosaki a remis en question et changé la perception de l’argent de dizaines de millions de gens partout dans le monde. Avec des opinions qui vont souvent à l’encontre de la sagesse populaire, l’auteur est maintenant connu pour son franc-parler, son insolence et son audace. Il est considéré à l’échelle mondiale comme un défenseur passionné de l’éducation financière.

Robert T. Kiyosaki ne jure que par l’immobilier. Pour lui c’est l’investissement n°1. Comme il le dit lui-même, s’il était plus jeune, ça serait certainement Internet.

A côté de ses investissements immobiliers, il a monté une entreprise la « Rich dadcompany ». Son but est de promouvoir l’éducation financière. Pour cela, un grand nombre de supports sont disponibles : livres, jeu vidéo, émission télévisée, site web, club de jeu.

Il existe des clubs autour du jeu (plateau ou vidéo) Cashflow 101 ou cashflow 202 dans le monde entier.

bouton ca interesse

Les différents sujets abordés

Parmi les sujets abordés, on peut trouver :

  • L’histoire personnelle de Robert Kiyosaki : l’éducation qu’il a reçue pendant son enfance et sa carrière dans l’investissement du début de l’âge adulte à la fin des années 1990.
  • La différence entre un actif et un passif.
  • Ce que les riches enseignent à leurs enfants à propos de l’argent que les pauvres et la classe moyenne ne font pas.
  • L’idée que la résidence principale n’est pas un actif, mais un passif.
  • La valeur de l’intelligence financière et de l’éducation financière, qui – selon lui – ne figure pas au programme du système scolaire actuel.
  • Le rôle important que jouent les compétences commerciales, financières et l’expérience dans le succès financier.
  • Prospérer dans une société capitaliste nécessite de cultiver à la fois ses capacités entrepreneuriales et son côté investisseur.
  • L’importance de l’investissement et d’entrepreneuriat.

Kiyosaki reprend le point de vue sur la fortune de son ancien mentor Dr. Buchminster Fuller, futurologue américain, selon qui la richesse peut être mesurée par le nombre de jours que le revenu issu des actifs peut permettre de vivre sans travailler, et l’indépendance financière atteinte lorsque le revenu mensuel issu de l’actif dépasse les dépenses mensuelles.

bouton ca interesse

Les leçons à travers Père Riche père Pauvre

Dans le livre, « père pauvre » représente son père, éduqué et très diplômé, qui rencontre une situation financière difficile, en somme comme le dit l’expression, il n’arrive pas « à joindre les deux bouts ».

« Père riche » fait référence quant à lui, au père de son meilleur ami qui, bien que n’ayant aucuns diplômes, présente une réussite financièrement bien plus appréciable, acquise qui plus est par lui-même, sans aides extérieures.

Ces deux « profils » vont « forger » /influencer l’éducation personnelle de l’auteur, relative à la finance et à l’investissement, et vont constituer « une base » dans « la perception » / » l’image » de l’investisseur, qui ne se construit et ne se détermine plus forcément à travers les études qu’il entreprend, mais davantage à travers les actions qu’il réalise.

De ce fait, Robert T. Kiyosaki remet en question un prérequis relatif à l’école, qui consiste à dire que « si tu travailles bien à l’école, tu n’auras pas de problèmes d’argent ».

L’école et les études entreprises, apportent des connaissances et savoirs fondamentaux précieux, enrichissent ceux déjà acquis, mais ne sont plus à coût sûr, les garants d’une réussite professionnelle assurée.

  • S’éduquer financièrement

La première grande leçon de ce livre est l’éducation financière. Le livre nous explique que devenir riche ne s’apprend pas à l’école, d’où l’importance de l’éducation financière.

Tout au long du livre, Robert Kiyosaki nous expose des principes de bases pour devenir riche. Il insiste beaucoup sur les notions suivantes :

  • Actif = l’ensemble de biens et de créances qui génèrent de l’argent.
  • Passif = l’ensemble de biens et de créances qui génèrent des dépenses.

« Les gens riches acquièrent des actifs. Les pauvres et la classe moyenne acquièrent des éléments de passif mais ils croient que ce sont des actifs. » Robert Kiyosaki

Une fois ce principe de base bien assimilé, Robert Kiyosaki nous explique les différentes stratégies à mettre en place afin de maximiser les actifs et diminuer les passifs.

  • Investir sur soi-même

L’indépendance financière. L’auteur met beaucoup l’accent sur l’éducation au sens large du terme.

Il insiste aussi beaucoup sur l’importance d’investir sur soi-même. Il donne plusieurs pistes à explorer. Voici selon moi, les meilleures idées du livre pour développer l’intelligence financière :

  • Travaillez pour apprendre et non pas pour de l’argent.

Robert Kiyosaki nous explique que la plupart des gens travaillent pour avoir de l’argent afin de régler leurs factures, les impôts, les taxes, etc. Alors que les riches travaillent afin d’acquérir une expertise qui sera ensuite utilisée pour investir ou générer de l’argent.

Un emploi est une solution à court terme pour un problème à long terme. La plupart des gens ont à l’esprit un seul problème et c’en est un à court terme : les factures à la fin du mois. L’argent mène leur vie, ou pour être plus précis, c’est leur peur et leur ignorance concernant l’argent qui les dirigent. Ils font donc ce que leurs parents faisaient avant eux : ils se lèvent chaque matin et s’en vont travailler pour l’argent. Ils n’ont même pas le temps de se poser la question suivante : Existe-t-il une autre façon d’agir ?

Si vous voulez devenir riche, vous devez connaître la différence entre un actif et un passif, puis acquérir des actifs. Un actif est tout simplement « ce qui met de l’argent » dans votre poche. Tandis qu’un passif est l’ensemble des biens qui enlève l’argent de votre poche.

  • Connaitre les règles du jeu.

C’est le secret bien gardé de beaucoup d’investisseurs. En connaissant les lois et les législations, il devient plus facile de connaitre ses droits et ses devoirs.

Connaitre les règles nous aide surtout à contrôler les risques, voire transformer un risque en opportunité.

  • Occupez-vous de vos propres affaires.

Si vous avez un emploi, gardez-le et mettez-vous à acquérir des actifs. Il faut d’abord acquérir des actifs qui vous rapporteront de l’argent. Cet argent vous permettra ensuite d’acheter des passifs une fois que vous aurez atteint l’indépendance financière.

Commencez donc à vous occuper de vos propres affaires. Conservez votre emploi de jour et mettez-vous à acheter de véritables actifs. N’achetez pas des éléments de passifs ou des effets personnels qui n’ont pas de réelle valeur dès que vous les ramenez chez vous. Une auto neuve perd presque 25 % de sa valeur aussitôt que vous quittez le stationnement du concessionnaire. Ce n’est pas un véritable actif même si votre banquier vous laisse l’inscrire comme tel sur une liste.

 

Quelques exemples d’actifs :

Des entreprises qui ne requièrent pas votre présence. Vous en êtes propriétaire mais elles sont gérées par d’autres personnes.

Les droits d’auteur résultant de la propriété intellectuelle, comme la musique, les manuscrits, les brevets d’invention.

Les biens immobiliers, et tout ce qui a de la valeur, génère des revenus, prend de la valeur et trouve facilement un débouché.

Les gens riches achètent des produits de luxe quand ils pensent pouvoir se le permettre tandis que les pauvres et la classe moyenne ont tendance à acheter des produits de luxe aussitôt qu’ils ont suffisamment d’argent entre les mains. Les vieilles fortunes, les riches de longue date édifient d’abord leur colonne de l’actif. Puis, les revenus générés par les actifs leur procurent des produits de luxe. Les pauvres et la classe moyenne achètent les articles de luxe au prix de leur propre sueur, de leur sang et de l’héritage de leurs enfants. Le véritable luxe est la récompense que l’on reçoit pour avoir investi dans un actif tangible et pour l’avoir développé.

 

  • L’argent ne doit pas être un objectif.

Robert Kiyosaki nous parle beaucoup d’argent dans le livre. Mais il explique aussi que l’argent n’est une fin en soi. Avant de se lancer dans la quête de l’argent et de l’abondance, il faut déterminer tout d’abord ce que l’on veut faire de cet argent à l’avance. Il est essentiel aussi de définir à l’avance ce que le mot riche veut dire pour nous, à partir de quel stade nous nous considérions comme riche. Car le piège à éviter est de devenir esclave de son propre argent.

Et enfin, le livre se clôture sur « comment surmonter les obstacles » et « lancez-vous. » avec des conseils concrets. Certains résonneront avec certaines de vos lectures comme le livre « Réfléchissez et devenez riche » de Napoléon Hill (article à venir de ce livre référence !).

Par exemple, l’auteur vous conseille de savoir ce que vous voulez (avoir un but, « une raison plus grande que nature »). Vous avez le pouvoir de choisir quotidiennement (téléréalité à la télévision ou livre pour progresser ?), payez-vous en premier, choisissez vos amis prudemment (le pouvoir de l’association ou du cerveau collectif !) …

Non pas qu’il faille choisir que des amis riches, mais apprenez le meilleur de vos amis. Un exemple ? Ne prenez pas de conseil financier de gens qui n’investissent pas !

Ceci dit, tout n’est pas rose dans ce livre. Certaines critiques, notamment du système éducatif, ne plaisent pas à tout le monde. Ce livre connait un grand succès mais aussi beaucoup de critiques, une raison de plus pour le lire et vous faire votre propre avis.

  • Passez à l’action
  • Trouvez des gens qui ont déjà accompli ce que vous voulez faire : Emmenez-les déjeuner, demandez-leur des conseils et des petits trucs du métier.
  • Suivez des cours ou des formations et assistez à des séminaires.
  • Joggez, marchez ou roulez dans un quartier donné pendant 1 an : L’auteur a découvert quelques-uns de ses meilleurs investissements immobiliers en joggant.
  • Achetez des actions : Pour ce faire, Kiyosakisuggêre le livre de Peter Lynch Beating the Street pour sa formule servant à sélectionner des actions dont la valeur croît.
  • Apprenez de l’histoire. Toutes les grandes entreprises à la Bourse des valeurs ont d’abord été de petites entreprises. Le colonel Sanders devint riche après avoir tout perdu alors qu’il avait atteint déjà la soixantaine.
  • Enseignez et vous recevrez…Le pouvoir de donner : Dispenser votre enseignement aux autres et donner de votre argent. De même, chaque fois que vous vous sentirez « à court » ou « dans le besoin » de quelque chose, donnez d’abord ce vous voudriez avoir et cela vous reviendra au centuple. Cela est vrai pour l’argent, l’amour, l’amitié et un sourire

bouton ca interesse

Pourquoi acheter Père Riche père Pauvre ?

Le livre Père Riche Père Pauvre est très dense et nous apprend énormément de choses. Il se lit pourtant très facilement.

C’est un roman éducatif où tous les principes et théories sont expliqués, détaillés, illustrés par des exemples et des mises en situation. C’est un grand avantage car il permet à un grand nombre de lecteur de comprendre certains principes de gestion des finances pourtant complexes.

Au-delà de l’éducation financière de ce livre. L’auteur expose son avis sur la prise de risques, le goût de la victoire, la gestion des risques en investissement. Ces passages sont en plus très bien écrits, ou plutôt bien traduits. Ce livre est une excellente source de motivation et d’inspiration.

Éloge et soutiens

Père Riche, Père Pauvre s’est vendu à plus de 26 millions d’exemplaires et a reçu un accueil positif de plusieurs critiques.

L’animatrice de talk-show et célébrité méditatiqueOprahWinfrey a fait la promotion du livre dans son émission. Il a également reçu le soutien de l’acteur Will Smith, qui dit s’être basé sur le livre pour enseigner la responsabilité financière à son fils. Le milliardaire et magnat des affaires Donald Trump a fait l’éloge du livre et l’a comparé à celui issu de ses propres débuts littéraires en 1987 : Trump : L’art de la négociation, qui a été source d’inspiration pour Kiyosaki. Par ailleurs, deux livres sont nés de la collaboration entre les deux hommes : « Pourquoi nous voulons que vous soyez riche » en 2006 et « MidasTouch :WhySome Entrepreneurs Get Rich-And Why Most Don’t » (La touche Midas : Pourquoi quelques entrepreneurs deviennent riches et non la plupart) en 20114. L’entrepreneur de la mode et investisseur américain Daymond John fait figurer le livre dans ses favoris. Le rappeur américain Big KRIT sortit une chanson appelée « Rich Dad Poor Dad » bien qu’elle n’ait pas de rapport avec le livre.

Best-seller

Le livre a originellement été auto-publié en 1997 avant d’être sélectionné en tant que besteller du NY-Times. Il s’en est alors vendu plus de 26 millions d’exemplaires et Père Riche, Père Pauvre est devenu un nom très populaire. Dans son livre audio Choose to be Rich (choisir d’être riche), Kiyosaki dit que le livre a été rejeté par tous les éditeurs et que la chaine de librairies Barnes & Noble a initialement refusé de le proposer en magasin. C’est en intervenant sur les talk-shows et les émissions de radio – dont entre autres The OprahWinfrey Show – que les ventes de livres ont décollé.

 

Points forts

  • Idée originale des 2 Pères et présentation extrêmement efficace et pédagogique de concepts financiers qui ne sont pas si simples,
  • Livre incroyablement motivant et inspiré de l’expérience personnelle de l’auteur qui est lui-même millionnaire,
  • On ne compte plus les témoignages de gens sur la toile qui disent s’être lancés dans le marketing de réseau, l’investissement immobilier, la création de Business après avoir lu le livre.

Point faible

  • On regrettera un certain manque de précisions dans les domaines évoqués par l’auteur. Comme l’auteur le dit lui-même, ses livres sont des outils de motivation, pas des livres d’expert financier.

bouton ca interesse

Et vous qu´en pensez-vous ? Vous pouvez également partager!

Veux-tu  commencer à construire ton patrimoine ?

Profites pour commencer à t'enrichir et exploites le système grâce à se premier placement jusqu'à 10%
Je veux moi aussi gagner
* vous souscrivez à la newsletter richesse et finance et vous serez redirigé vers l'opportunité d'investissement du moment (lendix)

Rejoignez notre newsletter

Profitez de nombreux avantages offerts
J'en profite