Objectifs et intérêt de la comptabilité, à quoi cela sert-il? Normes et principes.cours 1

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

comptabilité

Définition de la comptabilité générale

La comptabilité générale est une technique qui permet à une entreprise d’enregistrer toutes les opérations réalisées avec les différents agents du monde économique suivant un procédé et une forme définis par la loi.

Elle est une mémoire écrite qui garde fidèlement la trace des valeurs, des opérations et des résultats.

Instrument obligatoire

C’est un instrument obligatoire de tout commerçants personnes physique ou morale

Objectifs

La comptabilité est une technique et un outil indispensable à tous les agents
économiques.

Utilité pour les propriétaires d’entreprises

La comptabilité renseigne le chef d’entreprise et les actionnaires sur la situation patrimoniale (ensemble des biens et dettes) et financière de l’entreprise.

Elle lui permet aussi de connaître son résultat (bénéfice ou perte) dégagé au cours d’une période donnée par l’activité de son entreprise. C’est donc un instrument de décision qui permet de déterminer les activités génératrices de bénéfice et celles à l’origine de perte.

Utilité pour les pouvoirs publics

Elle permet aux pouvoirs publics de trouver les éléments de calcul des sommes qui sont dues au Trésor public au titre de l’impôt (impôt sur les bénéfices) ou des charges sociales et taxes diverses à régler.

Utilité pour les partenaires de l’entreprise

• Les salariés de l’entreprise cherchent à justifier un accroissement de leurs revenus. La comptabilité leur permettra de connaître les modalités de répartition du revenu, plus précisément, de la valeur ajoutée dégagée par l’activité de l’entreprise.

• La lecture et l’analyse des documents comptables permettront aux associés de l’entreprise de d’estimer les chances d’amélioration ou de détérioration du résultat dans l’avenir gr^ce à certaines méthodes et de connaitre la valeur future des titres.

Utilité pour les créanciers de l’entreprise

Les principaux créanciers de l’entreprise (fournisseurs, banquiers) pourront s’assurer de la qualité de leur créance. La comptabilité permet de faire le point sur la situation exacte de l’entreprise et sa capacité de remboursement. Les banquiers pourront ainsi déterminer le niveau de crédit acceptable en fonction de cette capacité de remboursement.

La comptabilité permet donc de connaître périodiquement la situation de l’entreprise vis-à-vis des tiers tels que : les clients, les fournisseurs, les banques, les salariés, le Trésor public, les organismes sociaux (Sécurité sociale), etc. C’est-à-dire de connaître ce qu’elle doit ou au contraire ce qui lui est dû.
Elle constitue pour les dirigeants de l’entreprise un outil et une source d’informations indispensables à une bonne gestion. Toutes les décisions importantes en matière de gestion (décision d’investissement, de financement, de répartition du bénéfice) s’appuient en premier lieu sur l’analyse des informations comptables. La comptabilité est donc un outil de gestion à la disposition des dirigeants d’entreprise pour juger de l’évolution de la situation de l’entreprise, et pour prendre les décisions qui s’imposent

Cet aspect positif l’emporte sur l’aspect négatif, voire répressif d’une comptabilité, base d’imposition : la déclaration fiscale annuelle n’est en effet, qu’une des applications de la comptabilité et non son objectif principal.

Utilité entre commerçants

La comptabilité est un instrument de preuve entre commerçants

Utilité dans l’aide à la décision

C’est un instrument de gestion et de contrôle des couts.

Les principales branches de la comptabilité

La comptabilité générale

La comptabilité, telle que nous l’avons définie précédemment constitue la comptabilité générale et fera en partie l’objet de ce cours. Elle saisit toutes les opérations de l’entreprise avec l’extérieur, les flux externes. Son but est de présenter périodiquement la situation de son patrimoine (établissement du bilan) et de déterminer le résultat de son activité (établissement du compte de résultat avec la mise en évidence d’un bénéfice ou d’une perte).

La comptabilité analytique d’exploitation

La comptabilité analytique va plus loin dans le sens de l’utilisation de la comptabilité pour la gestion de l’entreprise.

C’est une technique d’analyse des charges et des produits d’une entreprise qui a pour objet :
a) l’évaluation des biens et produits vendus, c’est-à-dire la détermination du coût de revient ;
b) la détermination des résultats analytiques (bénéfice ou perte par catégorie de produit).
Ses objectifs essentiels sont donc l’analyse des coûts de revient ainsi que le contrôle de la rentabilité des principaux secteurs d’activité.

La comptabilité prévisionnelle

L’entreprise met en oeuvre et combine de diverses manières, les facteurs de production : matières, équipements, personnels. Il faut contrôler le rendement ou encore la productivité, c’est-à-dire la quantité de facteurs dépensés pour obtenir une unité de produit. Ce contrôle repose essentiellement :
– sur l’analyse des charges relatives à chaque combinaison de facteurs, et sur la surveillance de leur évolution ;
-sur leur comparaison avec des normes préétablies permettant de calculer les écarts dont on recherche les causes.
Cette analyse permet donc de surveiller les rendements des facteurs de production pour comprimer les prix de revient, de connaître le rendement par produits, c’est-à-dire d’apprécier l’efficacité de la gestion.

Le caractère obligatoire de la comptabilité

L’utilité de la comptabilité qui est à la fois un instrument de contrôle et un outil de gestion de l’entreprise, ce qui a conduit les pouvoirs publics à rendre son utilisation obligatoire.

La normalisation comptable

Pour pouvoir comparer les entreprises entre elles, il faut évidemment que les comptes et les résultats aient une présentation sinon identique, du moins à peu près semblable. Il faut « normaliser » la comptabilité.
La normalisation est donc le processus de construction d’un ensemble de normes comptable motivé par l’harmonisation de l’information financière et se fait au travers d’un convergence des règles françaises vers les normes internationales

La normalisation comprend plusieurs séries de mesures :

a) L’adoption d’une terminologie identique, c’est-à-dire l’emploi de définitions identiques
des concepts employés. Il faut que tout le monde désigne la même chose par le mot
« amortissement », par le mot « capital ».
b) II faut que les règles de calcul soient identiques. Il faut mesurer les concepts en utilisant
les mêmes règles (exemple : calcul des taux d’amortissement).
c) Les documents comptables de synthèse (bilan et compte de résultat) doivent avoir la
même forme. Les tiers qui peuvent, ou qui doivent, avoir communication de ces documents
doivent pouvoir les comprendre sans difficulté et sans se faire duper.

Principales sources et normalisation

sources internationnales :

  • Les IFRS , ce sont les normes compables internationnales élaborées par l’IASB

 

Les sources nationnales:

  • Le code de commerce
  • le plan comptable général (PCG règlement CRC 99-03)
  • Les règlements, avis et recommandations du CRC et du CNC
  • Les règlements, avis et recommandations de l’ANC depuis 2010 ( crée en 2009,l’ANc à remplacé le CNC et le CRC)

Le plan comptable général

Le plan comptable général est un ensemble de règles, d’instructions et de procédures relatives à la tenue de la comptabilité.

Il définit :
• les méthodes d’évaluation des biens inscrits en comptabilité ;
• le plan des comptes, c’est-à-dire la liste normalisée des comptes que l’entreprise doit ou
peut ouvrir ;
• la présentation des documents annuels de synthèse : bilan, compte de résultat et
annexes.
La comptabilité de toutes les entreprises doit obéir aux règles du plan comptable général.

Cadre comptables français

Objectifs:

  • image fidèle
  • Sincérité : les comptes doivent être établis de bonne foi
  • Régularité : conformément aux règles

Les principes comptables

  • Prudence: éviter le transfert sur le futur de risques et pertes présentes
  • Indépendance des exercices: Rattachement des charges et des produits au résultat d’un exercice donné
  • Non-compensation : Une évaluation séparée des éléments d’actif et de passif, des charges et des produits
  • Continuité de l’exploitation: L’entreprise est présumée poursuivre ses activités
  • Cout historique: Enregistrement des biens acquis à titre onéreux au cout d’acquisition et maintien au bilan pour cette valeur
  • Permanence des méthodes : il n’y a pas de changement de méthode de comptabilisation d’un exercice à l’autre (sauf exception)
  • Intangibilité du bilan d’ouverture:  Le bilan d’ouverture d’un exercice doit correspondre au bilan de clôture de l’exercice précédent
  • Importance relative: Appréciation de l’objectif de sincérité en fonction de la réalité et de l’importance des événements enregistrés

Notez que le principe de prééminence de la réalité sur le juridique n’est pas applicable dans les comptes individuels (les comptes sociaux) des entreprises.

 

Organisation de la comptabilité

L#enregistrement en comptabilité se fait gr^ce à des pièces justificatives (comme les pièces de caisse, les factures, les rapports des experts …) selon un ordre précis.

1er étape, on enregistre les opérations dans le journal , c’est un document obligatoire constatant chronologiquement les écritures. Il peut être composés de plusieurs journaux auxiliaires (fournisseurs, clients , banque, immobilisation VMP)

seconde étape, le grand-livre. C’est un document obligatoire regroupant l’ensemble des comptes de l’entreprise ainsi que les mouvements de ces comptes. Il peut être subdivisé en plusieurs livres auxiliaires.

étape 3 , établissement de la balance. C’est un document non obligatoire faisant ressortir pour chaque compte les montants totaux des débits et des crédits ainsi que le solde débiteur ou créditeur

étape 4 écriture et réalisation des documents de synthèse dans les comptes annuels : bilan, compte de résultat et annexe.

La comptabilisation peut être tenue manuellement, mais dans la pratique, elle est souvent informatisée, voir externalisée. On appelle les logiciels comptables (ciel, sage, SAP) des progiciels de gestion intégrée.

Principales obligations des entreprises (abrégés, il y en a tant)

Conserver les documents comptables pendant 10 ans

Tenir et conserver un document décrivant les procédures et l’organisation comptable aussi longtemps que soit exigée la présentation des documents comptables auxquels il se rapporte

En matière de comptabilité informatisée

-établissement d’états périodiques numérotés et datés récapitulant toutes les données entrées, sans possibilités de suppression ou ajouts ultérieurs (dans la théorie)

validation périodique des enregistrements comptables.

Il doit également avoir un chemin de révision permettant à tout moment de reconstituer les comptes ou les états à partir des données

existence d’un droit d’accès à la documentation relative aux analyses, à la programmation et à l’exécution des traitements

Contrôle de la comptabilité

Un article ou plusieurs y reviendront.

Sachez que principalement trois personnes interviennent

  • Mais le comptable fait déjà une partie du contrôle interne à travers des procédures, une séparation des fonctions
  • L’expert comptable dans le cadre d’une mission contractuelle à l’issue  et il délivre une attestation (intervention facultative)
  • Le commissaire aux comptes, dans le cadre d’une mission légale certifie les comptes annuels (parfois son intervention est obligatoire comme dans les SA (sociétés anonymes) et dans des sociétés dépassant certains critères de taille (chiffre d’affaire ou nombre de personnes)
  • Le contrôleur interne (optionnel) fait des vérifications

Et vous qu´en pensez-vous ? Vous pouvez également partager!

Veux-tu  commencer à construire ton patrimoine ?

Profites pour commencer à t'enrichir et exploites le système grâce à se premier placement jusqu'à 10%
Je veux moi aussi gagner
* vous souscrivez à la newsletter richesse et finance et vous serez redirigé vers l'opportunité d'investissement du moment (lendix)

Rejoignez notre newsletter

Profitez de nombreux avantages offerts
J'en profite