La seconde réforme du crowdfunding entre en vigueur

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

changement-crowdfunding

LA DEUXIÈME RÉFORME DU FINANCEMENT PARTICIPATIF ENTRE EN VIGUEUR

Les pouvoirs publics ont changés les règles pour plus de souplesse dans le financement participatif en capital et en prêts.

Le 29 mars dernier, devant les 500 personnes réunies au Ministère de l’Economie, à l’occasion des Assises de la finance participative organisées par Financement Participatif France, Emmanuel Macron avait annoncé une série de mesures visant à favoriser le développement des titres et prêts proposés dans le cadre du financement participatif. Elles ont été publiées au Journal officiel le dimanche 30 octobre.

Changement pour le financement participatif sous forme de titres financiers  

Les plateformes d’investissement, ayant le statut de conseiller en investissements participatifs (CIP), peuvent désormais permettre le financement de projets souhaitant lever jusqu’à 2,5 millions d’euros, alors qu’elles étaient limitées par un plafond à 1 million d’euros.
De plus, elles ne sont plus limitées à l’émission d’actions simples ou d’obligations à taux fixe. Elle peuvent maintenant utiliser des actions de préférence, des titres participatifs et des obligations
convertibles.

Ce qui change pour le crowdlending

Sur les plateformes de prêt ayant le statut d’intermédiaire en financement participatif (IFP), les contributions des prêteurs étaient limitées à 1000 euros par projet pour un prêt avec intérêt et 4000 euros par projet pour un prêt non rémunéré. Ces plafonds passent désormais respectivement à 2000 euros et 5000 euros.Par ailleurs, en application de l’ordonnance n° 2016-520 du 28 avril 2016 relative aux bons de caisse, le décret précise les conditions d’émission des minibons.

 

Ces derniers ouvrent la possibilité pour les personnes morales de prêter à des entreprises dans le cadre du financement participatif. Les plateformes qui souhaitent intermédier des minibons doivent obtenir le statut de CIP auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF). L’émission des minibons par une entreprise ayant au minimum 3 exercices comptables est plafonnée à 2,5 millions d’euros par période de 12 mois.

  Les minibons peuvent être souscrits à la fois par les particuliers, par les personnes morales et par certains fonds d’investissement.

cf http://richesse-et-finance.com/crowdfunding-crowdlending-crowdequity-tout-savoir-guide-ultime-top-investir-financer/

Et vous qu´en pensez-vous ? Vous pouvez également partager!

Veux-tu  commencer à construire ton patrimoine ?

Profites pour commencer à t'enrichir et exploites le système grâce à se premier placement jusqu'à 10%
Je veux moi aussi gagner
* vous souscrivez à la newsletter richesse et finance et vous serez redirigé vers l'opportunité d'investissement du moment (lendix)

Rejoignez notre newsletter

Profitez de nombreux avantages offerts
J'en profite