Votre guide personnel : Le petit livre noir de la fraude et sa liste des arnaques

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Voici plusieurs livre très intéressants pour lutter contre la fraude, ils vont vous permettre de partir partout sans vous faire avoir par la plupart des arnaques. certes pas toutes, mais une grande partie

Deux livres intéressants pour luter contre la fraude

Télécharger ci-dessous

 

Index du premier livre

Des fraudes classiques ……………………………………………………… 16
1. Les combines à la Ponzi…………………………………………………… 16
2. Les ventes pyramidales…………………………………………………….. 17
3. Les paradis fiscaux………………………………………………………….. 18
4. La promotion de vente de titres………………………………………….. 18
5. Les fausses rumeurs pessimistes…………………………………….. 19
6. L’hameçonnage ou la fraude sur le Web…………………………….. 20
7. Les placements vendus sans prospectus……………………………….. 22
8. La fraude REER ou les stratégies d’emprunt sur les REER………… 22
9. Le télémarketing frauduleux………………………………………………. 24
10. Les groupes d’affinité……………………………………………………… 25
11. Un proche en détresse……………………………………………….25
12. Les actions de sociétés minières……………………………………….. 26
13. Le rachat d’actions…………………………………………………………. 27
14. La fraude sur le marché des devises – FOREX…………………….. 27
15. La fraude utilisant des options binaires……………………………29
16. La fraude sur l’énergie……………………………………………………. 31
17. La fraude sur l’assurance…………………………………………………. 32
18. Les investissements dans des sociétés produisant
de la marijuana à des fins médicales………………………………. 33

 

Index du second livre

Introduction 1
Loteries, tirages au sort et concours 2
Ventes pyramidales 4
Demandes de transfert d’argent 6
Fraudes sur Internet 8
Fraudes par téléphone cellulaire 10
Fraudes médicales ou liées à la santé 12
Fraude du « besoin d’argent urgent » 14
Fraudes relatives aux services de rencontre 16
Fraudes relatives aux organismes de bienfaisance 18
Fraudes liées à l’emploi 20
Fraudes visant les petites entreprises 22
Fraudes liées à une offre de services 24
Quelques conseils pratiques pour vous protéger 26
La fraude et vous : que faire si vous en êtes victime 27
Obtenir de l’aide et signaler une fraude 29

Comment se protéger?

 

Les réflexes à avoir pour se protéger

La personne qui vous offre le placement
est-elle autorisée à vous le vendre?

Consultez le Registre des entreprises et des individus autorisés à exercer. pour les canadiens ou inforgreffe

Vous a-t-on remis de l’information écrite
et complète sur le placement?

Consultez la brochure .

Est-ce que le placement qu’on vous offre
est trop beau pour être vrai?

Lorsqu’on vous a offert le placement, vous
a-t-on dit ce genre d’affirmation?

  • J’ai une source fiable, la valeur de ce placement fera un bond vertigineux. C’est garanti.
  • La société va être cotée en Bourse bientôt.
  • Vous devez absolument investir aujourd’hui : demain, ce sera trop tard.
  • Tous mes clients ont déjà investi dans ce placement.

Vrai

La personne qui vous offre un placement s’est-elle comportée ainsi?

  • Refuse de dire pour quelle firme elle travaille ou tente de changer de sujet après vous avoir donné très peu d’information.
  • Vous demande de garder le secret.
  • Vous affirme qu’un organisme de réglementation a «approuvé» un placement.
  • Fait pression sur vous pour que vous investissiez dans le placement proposé.

 

Commissaire de la concurrence

John Pecman - Commissaire de la concurrenceEn vertu des dispositions de la Loi sur la concurrence et d’autres lois, le Bureau de la concurrence poursuit les entreprises et les personnes qui adoptent des pratiques commerciales trompeuses, comme les indications fausses données au moyen du télémarketing, les fausses loteries ou encore les escroqueries par Internet ou par téléphone cellulaire.

L’édition canadienne du livret intitulé Le petit livre noir de la fraude vise à vous sensibiliser davantage aux nombreux types de fraude qui prennent pour cible la population canadienne et à vous informer de quelques mesures de protection faciles à prendre pour vous éviter d’être victimes de la fraude.

Depuis sa première publication en mars 2012, le livret a connu un vif succès dès le départ, sous sa forme imprimée et électronique. En date de juillet 2013, le Bureau avait distribué plus de 14 000 exemplaires imprimés, et le document avait été téléchargé plus de 30 000 fois. La version électronique, qui est désormais plus facilement accessible, avait été consultée plus de 80 000 fois.

Ce livret permet de dissiper les mythes courants au sujet des escroqueries, et contient des conseils utiles, des questions à vous poser ainsi que de nombreuses coordonnées pour signaler un cas de fraude à l’autorité compétente.

Je remercie l’Australian Competition and Consumer Commission, qui a élaboré Le petit livre noir de la fraude à l’origine, d’avoir autorisé le Bureau à produire une édition canadienne.

lbb-johnpecmanJohn Pecman
Commissaire de la concurrence

Mythes à détruire pour se protéger

Voici quelques mythes répandus à détruire pour éviter d’être victime d’une fraude.

  • Toutes les compagnies, entreprises et organisations sont légitimes parce qu’elles détiennent un permis du gouvernement et sont surveillées par ce dernier. Ce n’est pas toujours vrai. Même s’il existe des règles à suivre pour lancer et exploiter une entreprise au Canada, il est facile pour un fraudeur de prétendre détenir les autorisations nécessaires, alors que ce n’est pas le cas. Certaines entreprises en règle peuvent tout de même essayer de vous frauder en agissant de façon malhonnête.
  • Tous les sites Internet sont légitimes. Ce n’est pas toujours vrai. Il est relativement facile et peu coûteux de créer un site Web. Les fraudeurs sont capables de reproduire sans difficulté un site Web légitime afin de vous duper.
  • Il est possible de faire fortune rapidement, mais seules quelques personnes savent comment s’y prendre. Ce n’est pas toujours vrai. Posez-vous la question suivante : si quelqu’un connaissait le secret de la richesse instantanée, pourquoi voudrait-il le partager avec les autres?
  • Les fraudeurs ne s’intéressent qu’à de grosses sommes d’argent. Ce n’est pas toujours vrai. Parfois, les fraudeurs visent de nombreuses personnes et essaient de leur soutirer de petites sommes.
  • Seul l’argent intéresse les fraudeurs. Ce n’est pas toujours vrai. Certaines fraudes visent vos renseignements personnels.

Règles d’or pour se protéger

N’oubliez pas ces règles d’or pour faire obstacle aux fraudeurs.

  • Si on vous fait une offre pour laquelle vous devez verser de l’argent ou fournir des renseignements personnels, ou encore vous engager à titre personnel, demandez toujours des conseils objectifs.
  • Il n’y a pas de stratagème garanti pour s’enrichir rapidement — parfois, seuls les fraudeurs s’en tirent gagnants.
  • N’acceptez jamais une offre et ne concluez jamais un marché sur-le-champ. Si vous pensez avoir saisi une belle occasion, prenez le temps de demander des conseils objectifs avant d’agir et insistez pour que l’on vous accorde ce délai de réflexion.
  • Ne donnez jamais d’argent ou vos renseignements personnels, et ne signez rien avant d’avoir fait vos devoirs et vérifié les antécédents de la compagnie à laquelle vous avez affaire.
  • Ne vous fiez pas aux témoignages élogieux : trouvez des preuves concrètes du succès d’une entreprise.
  • Si un site Web vous intéresse, accédez-y directement plutôt que de cliquer sur les liens fournis dans un courriel.
  • N’envoyez jamais d’argent ou de détails sur votre carte de crédit ou vos comptes bancaires à une personne que vous ne connaissez pas et en qui vous n’avez pas confiance.
  • Si vous constatez une fraude ou si vous avez été victime d’une fraude, demandez de l’aide. Communiquez avec le Centre antifraude du Canada, le Bureau de la concurrence ou votre service de police local.

Les fraudeurs sont des manipulateurs qui ne manquent pas d’imagination. Ils savent quoi dire pour obtenir ce qu’ils veulent.

Quelques conseils pratiques pour vous protéger

Protégez votre identité

  • Ne donnez vos renseignements personnels que lorsque cela est absolument nécessaire, et seulement lorsque vous avez confiance en la personne à qui vous vous adressez.
  • Détruisez vos renseignements personnels : ne faites pas que les jeter à la poubelle. Vous pouvez découper ou déchiqueter vos anciennes factures ou relevés de cartes de crédit ou bancaires.
  • Traitez vos renseignements personnels comme vous traitez votre argent : gardez-les à l’abri des regards indiscrets.

Questions d’argent

  • N’envoyez jamais d’argent à quelqu’un que vous ne connaissez pas et en qui vous n’avez pas confiance.
  • Vous ne devez jamais envoyer d’argent ou payer des frais pour réclamer un prix ou un gain de loterie.
  • Un « emploi » dans le cadre duquel on vous demande d’utiliser votre compte bancaire pour transférer des fonds peut se révéler un stratagème pour blanchir de l’argent. Le blanchiment d’argent est un crime grave.
  • Évitez de transférer un remboursement ou un paiement excédentaire à quelqu’un que vous ne connaissez pas.

L’approche en personne

  • Si quelqu’un se présente à votre porte, exigez des pièces d’identité. Vous n’avez pas à laisser entrer qui que ce soit dans votre domicile et cette personne doit partir si vous le lui demandez.
  • Avant de payer quoi que ce soit, si le produit que vend un démarcheur vous intéresse, prenez le temps de vous informer sur l’entreprise qu’il représente et sur son offre.
  • Communiquez avec le Bureau de la concurrence, votre bureau d’information aux consommateurs local ou provincial ou avec le bureau d’éthique commerciale de votre province ou territoire si vous avez des questions au sujet d’un démarcheur qui se présente à votre porte. Vous trouverez leurs coordonnées à la rubrique « Obtenir de l’aide et signaler une fraude ».

Au téléphone

  • Si vous recevez un appel d’une personne que vous ne connaissez pas, demandez toujours le nom de cette personne et de l’entreprise qu’elle représente. Vérifiez cette information en appelant vous-même l’entreprise.
  • Ne donnez pas vos renseignements personnels et vos détails bancaires au téléphone, sauf si c’est vous qui téléphonez et que le numéro provient d’une source sûre.
  • Il est plus prudent de ne pas répondre à des textos provenant de numéros que vous ne reconnaissez pas ou de ne pas recomposer un numéro inconnu. Méfiez-vous plus particulièrement des numéros de téléphone qui commencent par 1-900. Vous pourriez devoir payer des frais supérieurs à ceux en vigueur et la facture risque d’être salée.

Offres par courriel

  • Ne répondez jamais à un pourriel, même pour vous désabonner. Souvent, ces réponses permettent aux fraudeurs de « vérifier » votre adresse. La meilleure façon de procéder consiste à supprimer les courriels douteux sans les ouvrir.
  • Désactivez le « volet d’affichage », puisque le seul fait de consulter le courriel peut transmettre à l’expéditeur un message attestant de la validité de votre adresse de courriel.
  • Les banques et institutions financières légitimes ne vous demanderont jamais vos données bancaires dans un courriel, ou encore de cliquer sur un lien pour accéder à votre compte.
  • Ne composez jamais un numéro de téléphone qui provient d’un pourriel et ne faites pas confiance aux coordonnées qu’il contient.

Sur Internet

  • Installez un logiciel qui protège votre ordinateur des virus et d’autres programmes indésirables, et assurez-vous qu’il est à jour. Si vous avez des questions, consultez un professionnel.
  • Si vous souhaitez accéder à un site Web, utilisez un signet qui vous dirigera vers le site ou inscrivez l’adresse du site dans la fenêtre du navigateur. Ne suivez jamais un lien fourni dans un courriel.
  • Vérifiez attentivement les adresses de sites Web. Les fraudeurs créent souvent de faux sites Web dont l’adresse est similaire à celle de véritables sites.
  • Méfiez-vous des sites qui vous proposent un téléchargement gratuit (musique, contenu réservé aux adultes, jeux et films). En téléchargeant ces contenus, vous pourriez également installer des maliciels à votre insu.
  • Évitez de cliquer sur les publicités qui apparaissent à votre écran. Vous pourriez installer des logiciels malveillants sur votre ordinateur.
  • N’entrez jamais vos renseignements personnels, vos données bancaires ou relatives à votre carte de crédit sur un site Web dont vous doutez de la légitimité.
  • N’envoyez jamais vos renseignements personnels, vos données bancaires ou relatives à votre carte de crédit par courriel.
  • Évitez d’utiliser des ordinateurs publics (dans les bibliothèques ou dans les cafés Internet) afin de faire des achats en ligne ou des transactions bancaires.
  • Lorsque vous utilisez des ordinateurs publics, effacez l’historique et la mémoire cache de l’ordinateur lorsque vous avez terminé.
  • Soyez attentif lorsque vous utilisez un logiciel qui remplit automatiquement les formulaires en ligne. Il pourrait fournir aux fraudeurs un accès facile à vos renseignements personnels et données relatives à votre carte de crédit.
  • Choisissez des mots de passe qui sont difficiles à deviner, qui comprennent par exemple des lettres et des chiffres. Vous devriez également les changer régulièrement.
  • Lorsque vous achetez un article en ligne, imprimez des copies de toutes les transactions et ne payez que par le truchement d’un site sécurisé. Si vous fréquentez les sites d’enchères sur Internet, notez les numéros d’identification et lisez toutes les consignes de sécurité sur le site.

 

Et vous qu´en pensez-vous ? Vous pouvez également partager!

Veux-tu  commencer à construire ton patrimoine ?

Profites pour commencer à t'enrichir et exploites le système grâce à se premier placement jusqu'à 10%
Je veux moi aussi gagner
* vous souscrivez à la newsletter richesse et finance et vous serez redirigé vers l'opportunité d'investissement du moment (lendix)

Rejoignez notre newsletter

Profitez de nombreux avantages offerts
J'en profite