finance

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

La finance c’est quoi?

La finance est un domaine qui traite de l’étude des investissements. Elle comprend la dynamique des actifs et passifs dans le temps dans des conditions et avec différents degrés d’incertitude et de risque. Les finances peuvent également être définies comme la science de la gestion de l’argent. La Finance vise à évaluer les actifs en fonction de leur niveau de risque et de leur taux de rendement prévu. Les finances peuvent être divisées en trois sous-catégories différentes:

  • finances publiques
  • finances d’entreprise
  • finances personnelles.

Les principales questions en finances personnelles et patrimoniale :

  • Protection contre les événements personnels imprévus, ainsi que les événements économique dans un sens large
  • Transfert de la richesse familiale entre les générations (legs et héritage)
  • Effets des politiques fiscales (subventions ou pénalités fiscales)
  • Gestion des finances personnelles
  • Effets du crédit sur la situation financière individuelle
  • Élaboration d’un plan d’épargne ou de financement pour de gros achats (auto, éducation, accueil)
  • Planifier un avenir financier sécurisé dans un environnement d’instabilité économique
  • Études des placements dans un but de capitalisation  (retraite, gros achat, études des enfants, perte futur de revenus…)

Le financement personnel peut impliquer le paiement de l’éducation et des études, le financement de biens durables tels que l’immobilier et les voitures, l’achat d’une assurance, par exemple l’assurance santé et propriété, investissement et épargne pour la retraite.

La finance personnel peut également impliquer de payer un prêt ou des dettes. Les six domaines clés de la planification financière personnelle, comme le suggère l’Office des normes de planification financière, sont les suivants:

Compréhension de la mécanique financière et de votre budget:

S’intéresser à la compréhension des ressources personnelles disponibles en examinant la valeur nette et les flux de trésorerie des ménages ou en d’autre termes comprendre les sources de revenus, les sortie d’argent et le le capital (au sens très large) disponible. La valeur nette est le bilan d’une personne, calculé en additionnant tous les actifs sous le contrôle de cette personne, moins tous les passifs du ménage, à un moment donné. Les flux de trésorerie des ménages totalisent toutes les sources de revenus attendues en un an, moins toutes les dépenses prévues au cours de la même année. À partir de cette analyse, le planificateur financier peut déterminer dans quelle mesure et à quelle moment les objectifs personnels peuvent être accomplis via le mécanisme de capitalisation(calcul de combien va valoir une somme futur) ou d’actualisation(calcul pour savoir combien il faut maintenant pour obtenir une somme future).

Une protection adéquate en cas de malheur:

L’analyse de la façon de protéger un ménage contre les risques imprévus. Ces risques peuvent être divisés en: responsabilité, biens, décès, invalidité, santé et soins de longue durée. Certains de ces risques peuvent être autoassurables, alors que la plupart exigeront l’achat d’un contrat d’assurance. Déterminer combien d’assurance doivent être souscrites, à la condition la plus avantageuse, exige une connaissance du marché de l’assurance personnelle. Les propriétaires d’entreprises, les professionnels, les athlètes ont besoin de professionnels de l’assurance spécialisés pour se protéger adéquatement. Étant donné que les assurances bénéficient également de certains avantages fiscaux comme dans l’assurance vie, l’utilisation de produits d’investissement d’assurance peut constituer un élément essentiel de la planification globale des investissements.

Planification fiscale, réduction de l’impôt:

Généralement, l’impôt sur le revenu représente une grande dépense dans un ménage. La question n’est pas de savoir si vous payez des taxes, mais la quand et combien. Le gouvernement accorde de nombreuses incitations sous forme de déductions fiscales,réductions et de crédits d’impôts, ce qui peut être utilisé pour réduire le fardeau fiscal.

La plupart des gouvernements modernes utilisent une taxe progressive. Généralement, à mesure que le revenu augmente, un taux marginal plus élevé doit être payé.

Comprendre comment profiter de la multiplicité des allégements fiscaux lors de la planification de finances personnelles peut avoir un impact significatif qui peut ensuite vous faire économiser à long terme.

Les objectifs d’investissement et d’accumulation:

La planification et l’accumulation d’argent pour les achats importants et les événements de la vie est un point majeur des finances personnelles. Les principales raisons d’accumuler des actifs comprennent, l’achat d’une maison ou d’une voiture, le démarrage d’une entreprise, le paiement des frais d’études et l’épargne pour la retraite ou le fait de vouloir sortir de la rat race. La réalisation de ces objectifs nécessite de savoir ce qu’ils vont coûter et le moment où vous devez retirer des fonds qui seront nécessaires pour atteindre ces objectifs. Un risque majeur pour le ménage dans la réalisation de son objectif d’accumulation est le taux d’augmentation des prix au fil du temps, ce que l’appelle l’inflation. À l’aide de calculateurs de valeur actuelle nette, le planificateur financier proposera une combinaison d’affectation d’actifs et d’économies  à placer dans divers investissements.

Afin de surmonter le taux d’inflation, le portefeuille d’investissement doit obtenir un taux de rendement plus élevé, ce qui entraînera généralement un peu de risque pour le portefeuille. La gestion de ces risques de portefeuille est le plus souvent réalisée en utilisant la répartition de l’actif via la théorie du medaf ou CPAM, qui vise à diversifier le risque et l’opportunité d’investissement.

Cette affectation d’actifs prescrira un pourcentage d’allocation à investir dans des actions (actions privilégiées ou actions ordinaires), des obligations (par exemple, des obligations mutuelles ou des obligations d’État ou des obligations de sociétés), de l’encaisse et des placements alternatifs comme le financement participatif.

L’allocation devrait également tenir compte du profil de risque personnel de chaque investisseur, car les tolérances au risque varient d’une personne à l’autre. Pour cela je vous invite à voir un article : comment devenir riche

Prévoir sa retraite

La planification de la retraite permet de savoir combien coûte le fait de vivre à la retraite sans travailler et de proposer un plan de d’allocation d’actifs pour toucher un manque à gagner due à la baisse de salaire. Les méthodes incluent le recours aux structures autorisées par le gouvernement pour gérer le passif fiscal, y compris: les structures individuelles ou les régimes de retraite parrainés par l’employeur.

La planification successorale

La planification successorale implique la planification de la disposition de ses actifs après le décès, on utilise le terme de gestion patrimoniale dans le cadre d’une succession. En règle générale, il y a une taxe due à l’état ou au gouvernement  lors de son décès. L’évitement de ces taxes signifie qu’une plus grande part de ses actifs seront distribués aux héritiers. On peut laisser ses capitaux à sa familles, à des amis ou aux groupes de bienfaisance.

Finance d’entreprise

Le financement de l’entreprise porte sur le financement, c’est-à-dire les sources et la structure du capital des sociétés, les actions que les gestionnaires adoptent pour augmenter la valeur de l’entreprise aux actionnaires et les outils et les analyses utilisés pour allouer des ressources financières.

Bien qu’il soit en principe différent de la finance de gestion qui étudie la gestion financière de toutes les entreprises, les principaux concepts de l’étude du financement des entreprises sont applicables aux problèmes financiers de toutes sortes d’entreprises.

Le financement des entreprises implique généralement d’équilibrer le risque et la rentabilité, tout en essayant de maximiser les actifs d’une entité, les flux de trésorerie entrants nets et la valeur de son stock, et implique généralement trois domaines principaux d’allocation de ressources en capital.

Dans la première, «budgétisation», la direction doit choisir quels « projets » (le cas échéant) à entreprendre. La discipline de la budgétisation du capital peut utiliser des techniques d’évaluation commerciales standard ou même s’étendre à l’évaluation des options réelles.

La deuxième, les «sources de capitaux», se rapporte à la façon dont ces investissements doivent être financés: le capital d’investissement peut être fourni par différentes sources, par exemple par les actionnaires   (en privé ou via un premier appel public à l’épargne , les créanciers, souvent sous forme d’obligations ou de prêts, et les opérations de l’entreprise (flux de trésorerie). Le financement à court terme ou le fonds de roulement est principalement fourni par les banques qui permettent un crédit. L’équilibre entre ces éléments constitue la structure du capital de l’entreprise.

La troisième, «la politique de dividendes», exige que la direction détermine si un bénéfice non affecté (excédent de trésorerie) doit être retenu pour les besoins futurs d’investissement ou opérationnel, ou plutôt distribué aux actionnaires et, dans l’affirmative, sous quelle forme. La gestion financière à court terme est souvent appelée «gestion du fonds de roulement» et concerne la gestion des liquidités, des stocks et des débiteurs.

Le financement d’entreprise comprend également, dans son champ d’application, l’évaluation d’entreprise, l’investissement en actions ou la gestion de placements. Un investissement est une acquisition d’un actif dans l’espoir qu’il maintiendra ou augmentera sa valeur au fil du temps, ce qui favorisera un taux de rendement plus élevé lorsqu’il s’agit de décaisser des dividendes. Dans la gestion des placements – dans le choix d’un portefeuille – il faut utiliser l’analyse financière pour déterminer où, combien et quand investir. Pour ce faire, une entreprise doit:

  • Identifier les objectifs et contraintes pertinents: objectifs institutionnels ou individuels, horizon temporel, aversion au risque et considérations fiscales;
  • Identifiez la stratégie appropriée: stratégie de couverture active contre passive
  • Mesurer la performance du portefeuille

 

La gestion financière chevauche la fonction financière de la profession comptable. Toutefois, la comptabilité financière est la déclaration des informations financières historiques, tandis que la gestion financière concerne l’allocation de ressources en capital pour augmenter la valeur d’une entreprise aux actionnaires et augmenter leur taux de rendement sur les placements. Le comptable se base sur le passé pour donner une image actuelle fidèle et le financier regarde l’avenir en utilisant les informations du présent.

La gestion des risques financiers, un élément du financement des entreprises, consiste à créer et à protéger la valeur économique d’une entreprise en utilisant des instruments financiers pour gérer l’exposition au risque, en particulier le risque de crédit et le risque de marché. (Les autres types de risque incluent le change, la forme, la volatilité, le secteur, la liquidité, les risques d’inflation, etc.). Il se concentre sur le moment et la façon de couvrir l’utilisation d’instruments financiers; en ce sens, il chevauche l’ingénierie financière.

À l’instar de la gestion générale des risques, la gestion des risques financiers nécessite d’identifier ses sources, de le mesurer et formuler des plans pour y remédier et être qualitatifs et quantitatifs. Dans le secteur bancaire du monde entier, les Accords de Bâle sont généralement adoptés par des banques internationalement actives pour le suivi, le reporting et l’exposition des risques opérationnels, de crédit et de marché.

 

 

Une entité dont le revenu dépasse ses dépenses peut prêter ou investir le revenu excédentaire pour que ce revenu excédentaire produise plus de revenus à l’avenir. Bien que, d’autre part, une entité dont le revenu est inférieur à ses dépenses peut augmenter le capital en empruntant ou en vendant des créances sur actions, en diminuant ses dépenses ou en augmentant ses revenus. Le prêteur peut trouver un emprunteur – un intermédiaire financier tel qu’une banque ou dans le crowdfunding  ou acheter des billets ou des obligations (obligations de sociétés, obligations d’État ou obligations mutuelles) sur le marché obligataire. Le prêteur reçoit des intérêts, l’emprunteur paie un intérêt plus élevé que le prêteur reçoit, et l’intermédiaire financier gagne la différence pour l’arrangement du prêt.

Une banque agrège les activités de nombreux emprunteurs et prêteurs. Une banque accepte les dépôts des prêteurs, sur lesquels elle paie des intérêts. La banque prête alors ces dépôts aux emprunteurs via un système du style: pour un euros de dépôt elle peut prêter 8 euros. Les banques permettent aux emprunteurs et aux prêteurs, de différentes tailles, de coordonner leur activité.

Le financement est utilisé par les particuliers (finances personnelles), par les gouvernements (finances publiques), par les entreprises (finances d’entreprise) et par une grande variété d’autres organisations telles que les écoles et les organisations à but non lucratif. En général, les objectifs de chacune des activités ci-dessus sont atteints grâce à l’utilisation d’instruments financiers et de méthodologies appropriés, compte tenu de leur cadre institutionnel.

Le financement est l’un des aspects les plus importants de la gestion des entreprises et comprend une analyse liée à l’utilisation et à l’acquisition de fonds pour l’entreprise.

En finance d’entreprise, la structure du capital d’une société est la combinaison totale des méthodes de financement qu’elle utilise pour collecter des fonds. Une méthode est par exemple le financement par emprunt, qui comprend les prêts bancaires et les ventes obligataires. Une autre méthode est le financement par capitaux propres – la vente d’actions par une entreprise aux investisseurs, les actionnaires originaux . La propriété d’une action donne à l’actionnaire certains droits et pouvoirs contractuels, qui incluent généralement le droit de recevoir des dividendes déclarés et de voter la procuration sur des questions importantes (par exemple, les élections au conseil). Les propriétaires des deux obligations (soit obligations d’État ou obligations de sociétés) et actions (qu’ils soient leurs actions privilégiées ou leurs actions ordinaires) peuvent être des investisseurs institutionnels – institutions financières telles que des banques d’investissement et des fonds de pension ou des particuliers, appelés investisseurs privés ou investisseurs particuliers.

 

Finance publique

La finance publique décrit les finances liées aux états souverains et aux entités sous-nationales (états / provinces, comtés, municipalités, etc.) et les entités publiques connexes (par exemple, les districts scolaires) ou les agences. Il englobe généralement une perspective stratégique à long terme concernant les décisions d’investissement qui affectent les entités publiques. Ces périodes stratégiques à long terme englobent généralement cinq années ou plus. Les finances publiques concernent principalement:

  • Identification des dépenses requises d’une entité du secteur public
  • Source (s) du revenu de cette entité
  • Le processus de budgétisation
  • Emission de dettes (obligations municipales) pour projets de travaux publics

Les banques centrales, telles que les banques du système de la Réserve fédérale aux États-Unis et la Banque d’Angleterre au Royaume-Uni, sont des acteurs solides des finances publiques, agissant en tant que prêteurs en dernier ressort et ont ainsi des fortes influences sur les conditions monétaires et de crédit dans l’économie.

 

Le Capital / la dette

Le Capital, au sens financier, est l’argent qui donne aux entreprises le pouvoir d’acheter des biens pour être utilisés dans la production d’autres produits ou l’offre d’un service. (Le capital dispose de deux types de ressources, l’actions et les dettes).

Le déploiement du capital est décidé par le budget. Cela peut inclure l’objectif des entreprises, des objectifs fixés et des résultats financiers, par exemple, l’objectif fixé pour la vente, le coût, la croissance, les investissements requis pour atteindre les ventes prévues et la source de financement pour l’investissement.

Un budget peut être à long terme ou à court terme. Les budgets à long terme ont un horizon de temps de 5-10 ans donnant une vision à l’entreprise; à court terme c’est un budget annuel.

Les budgets comprendront les besoins proposés en immobilisations et la façon dont ces dépenses seront financées. Les budgets d’immobilisations sont souvent ajustés annuellement (chaque année) et devraient faire partie d’un plan d’amélioration du capital à plus long terme.

Un budget en espèces est également nécessaire. Les besoins en fonds de roulement d’une entreprise sont surveillés en tout temps pour s’assurer qu’il existe des fonds suffisants pour couvrir les dépenses à court terme.

Le budget en espèces est essentiellement un plan détaillé qui montre toutes les sources attendues et les utilisations de l’argent lorsqu’il s’agit de le dépenser de manière appropriée. Le budget de l’encaisse comporte six sections principales suivantes:

  • Solde de trésorerie de début – contient le solde de trésorerie de la dernière période, c’est-à-dire l’encaissement restant des gains des dernières années.
  • Encaissement en espèces – comprend toutes les recettes monétaires attendues (toutes les sources de liquidités pour la période considérée, principalement les ventes)
  • Les décaissements en espèces – énumère toutes les sorties de trésorerie prévues pour la période, telles que les dividendes, à l’exclusion des paiements d’intérêts sur les prêts à court terme, qui figurent dans la section de financement. Toutes les dépenses qui n’ont pas d’incidence sur les flux de trésorerie sont exclues de cette liste (par exemple, dépréciation, amortissement, etc.)
  • Excès ou déficit en espèces – fonction des besoins de trésorerie et des liquidités disponibles. Les besoins en espèces sont déterminés par le total des décaissements de trésorerie plus le solde de trésorerie minimal requis par la politique de l’entreprise. Si le total de la trésorerie disponible est inférieur aux besoins de trésorerie, il existe une lacune.
  • Financement – divulgue les emprunts et les remboursements prévus de ces emprunts, y compris les intérêts.

Théorie financières

L’économie financière est la branche de l’économie qui étudie l’interrelation des variables financières, telles que les prix, les taux d’intérêt et les actions, par opposition aux biens et aux services. L’économie financière se concentre sur les influences des variables économiques réelles sur les finances, contrairement à la finance pure. Elle se concentre sur la gestion des risques dans le contexte des marchés financiers et des modèles économiques et financiers qui en résultent. Elle explore essentiellement comment les investisseurs rationnels appliqueraient le risque et gèrent le problème d’une politique d’investissement.

Les hypothèses de rationalité et d’efficacité du marché conduisent à la théorie du portefeuille moderne (le CAPM) et à la théorie Black-Scholes pour l’évaluation des options; la théorie étudie davantage les phénomènes et les modèles où ces hypothèses ne tiennent pas, ou sont étendues. L’économie financière, au moins formellement, considère également l’investissement sous «certitude» (théorème de séparation de Fisher, «théorie de la valeur d’investissement», théorème de Modigliani-Miller) et contribue ainsi à la théorie des finances d’entreprise. L’économétrie financière est la branche de l’économie financière qui utilise des techniques économétriques pour paramétrer les relations suggérées.

Bien que étroitement liées, les disciplines de l’économie et de la finance sont distinctives. L’économie est une institution sociale qui organise la production, la distribution et la consommation de biens et services d’une société, qui doit être financée.

Les économistes font un certain nombre d’hypothèses abstraites aux fins de leurs analyses et leurs prédictions. Ils considèrent généralement les marchés financiers q comme un mécanisme efficace (hypothèse du marché efficient ou théorie de la main invisible). Au lieu de cela, les marchés financiers sont soumis à des erreurs et des émotions humaines, de même toute entreprise va essayer de rendre inefficient un marché pour justement augmenter ses bénéfices(monopole, protection, barrières …).

Les nouvelles recherches révèlent qu’il y a une mauvaise caractérisation de la sécurité des investissements et les mesures des produits et marchés financiers sont si complexes que leurs effets, en particulier dans des conditions d’incertitude, sont impossibles à prévoir. L’étude de la finance est subordonnée à l’économie en tant qu’économie financière, mais la portée, la vitesse, les relations de pouvoir et les pratiques du système financier peuvent élever ou paralyser les économies entières et le bien-être des ménages, des entreprises et des organes directeurs en leur sein, parfois dans un seule journée à cause d’un un crash boursier.

Mathématiques financières

Les mathématiques financières sont un domaine des mathématiques appliquées au  marchés financiers. Le sujet a une relation étroite avec la discipline de l’économie financière, qui concerne une grande partie de la théorie sous-jacente impliquée dans les mathématiques financières.

Généralement, les mathématiques financières dériveront les modèles mathématiques ou numériques suggérés par l’économie financière. En termes de pratique,  mathématiques chevauchent également lourdement le domaine de ingénierie financière. Le second se concentre sur l’application, tandis que le premier se concentre sur la modélisation. Le domaine est largement axé sur la modélisation des dérivés, bien que d’autres sous-domaines importants comprennent les mathématiques d’assurance et les problèmes de portefeuille quantitatifs.

Finances expérimentales

 

La finance expérimentale vise à établir différents environnements et environnements de marché pour observer expérimentalement et fournir un objectif à travers lequel la science peut analyser le comportement des agents et les caractéristiques résultantes des flux commerciaux, la diffusion et l’agrégation de l’information, les mécanismes de fixation des prix et les processus de retour.

Les chercheurs en finance expérimentale peuvent étudier dans quelle mesure la théorie de l’économie financière existante fait des prédictions valides et donc les prouver, et tenter de découvrir de nouveaux principes sur lesquels une telle théorie peut être étendue et être appliquée aux futures décisions financières. La recherche peut se faire en effectuant des simulations commerciales ou en établissant et en étudiant le comportement, et la façon dont ces personnes agissent ou réagissent, des personnes dans des environnements artificiels concurrentiels comme le marché.

Finance comportementale

La finance comportementale étudie comment la psychologie des investisseurs ou des gestionnaires affecte les décisions financières et les marchés lorsqu’ils prennent une décision qui peut avoir un impact négatif ou positif sur l’un de leurs domaines. Les finances comportementales ont augmentées au cours des dernières décennies pour devenir un domaine central et très important .

La finance comportementale comprend des sujets tels que:

  • Études empiriques qui démontrent des écarts importants par rapport aux théories classiques.
  • Modèles de la façon dont la psychologie affecte et influe sur les échanges et les prix
    Prévisions basées sur ces méthodes.
  • Études sur les marchés des actifs expérimentaux et l’utilisation de modèles pour prévoir des expériences.

Une partie du financement comportemental a été baptisé Financement comportemental quantitatif, qui utilise une méthodologie mathématique et statistique pour comprendre les biais comportementaux en conjonction avec l’évaluation. Certains de ces efforts ont été menés par Gunduz Caginalp (professeur de mathématiques et rédacteur en chef du Journal of Behavioral Finance en 2001-2004) et des collaborateurs dont Vernon Smith (2002 Nobel Laureate in Economics), David Porter, Don Balenovich, Vladimira Ilieva, Ahmet Duran ). Les études de Jeff Madura, Ray Sturm et d’autres ont démontré des effets comportementaux importants dans les actions et les fonds négociés en bourse. Entre autres sujets, la finance comportementale quantitative étudie les effets comportementaux ainsi que l’hypothèse non classique de la finitude des actifs.

 

Qualifications professionnelles

Il existe plusieurs qualifications professionnelles connexes, qui peuvent déboucher sur le terrain

Assurance

Commercialisation

Agent Général
Conseiller de clientèle
Inspecteur Commercial

Conception

Actuaire
Chargé d’Etudes Marketing

Courtage & Expertise

Courtier en Assurance
Expert Indépendant

Gestion

Gestionnaire Actif – Passif
Gestionnaire de Contrats
Souscripteur

Audit & Expertise

Audit

Auditeur
Consultant Transaction Services

Expertise Comptable et Conseil

Assistant comptable et financier
Collaborateur Expertise Comptable
Consultant en consolidation

Banque de Détail

Fonctions Support

Chargé de développement clientèle
Directeur de production

Les Conseillers

Conseiller bancaire
Conseiller crédit consommation
Conseiller en assurance dommages
Conseiller en gestion de patrimoine
Conseiller spécialisé en entreprises
Conseiller spécialisé en patrimoine

Conseil

Conseil en Organisation et S.I.

Consultant en Organisation
Consultant en S.I.

Conseil en Stratégie

Consultant en Stratégie

SSII

Ingénieur commercial
MOA
MOE

Direction Financière

Auditeur Interne
Business Analyst / M&A
Comptable
Consolideur
Contrôleur de Gestion
Trésorier

Finance de Marché

La Recherche

Analyste Financier Sell-side
Economiste

Le Brokerage

Broker – Clients finaux
Broker – Produits Listés

Le Front Office des Banques

Quant
Sales Trader
Sales
Structureur
Trader

Support aux Salles de Marché

Back office
Gestionnaire Middle office

Finance d’Entreprise

Capital Investissement

Chargé d’Affaires en Capital Investissement

Clientèle Entreprise

Analyste Crédit
Attaché commercial Entreprise
Chargé d’affaires Entreprise

Conseil et Ingénierie Financière

DCM
ECM
Fusion Acquisition

Financement

Financement d’acquisition
Financement de projets

Finance Ethique

ISR

Analyste ISR

Micro-finance

Conseiller Accompagnement
Conseiller Crédit

Fonctions Centrales & Risques

Contrôle et Conformité

Chargé de conformité
Contrôleur opérationnel bancaire

Inspection Générale

Chef de Mission
Inspecteur-Auditeur

Risk Management

Analyste Risques de Contrepartie
Analyste Risques de Crédit
Analyste Risques de Marché
Analyste Risques Opérationnels

Gestion d’Actifs

Asset Management

Analyste Buy-Side
Chargé d’Appels d’offres
Commercial
Gérant de portefeuille
Table d’Exécution

Asset Servicing

Chargé de Comptes
Comptable OPCVM
Relationship Manager

C.G.P.I

C.G.P.I.

Gestion privée

Banquier Privé
Experts Patrimoniaux

Sources:

Il s’agit surtout d’une grande reprise de plusieurs articles de wikipedia dans d’autres langues

Et vous qu´en pensez-vous ? Vous pouvez également partager!

Veux-tu  commencer à construire ton patrimoine ?

Profites pour commencer à t'enrichir et exploites le système grâce à ce premier placement jusqu'à 10%
Je veux moi aussi gagner
* vous souscrivez à la newsletter richesse et finance et vous serez redirigé vers l'opportunité d'investissement du moment (lendix)
close-link

Rejoignez notre newsletter

Profitez de nombreux avantages offerts
J'en profite
close-link