Enoué ,même que choisir dit que c’est une arnaque

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

enoue investissement arnaque ponzi scam escroquerie

Encore une belle arnaque , mais celle-ci est déjà morte .

Présentation

ENOUE SA est une société anonyme basée au Luxembourg, elle est spécialisée dans la publicité en ligne.

La société est immatriculée au registre des commerces et des sociétés du Luxembourg sous le no RCS B195351.

ENOUE est disponible dans plus de 40 pays et est traduit dans plus de 40 langues.

 

Pourquoi c’est une arnaque?

Un profit utopiste pour un travail sans valeur.

ENOUE est, notamment, une régie publicitaire, ouverte en mars 2015

6 packs sont proposés, ils peuvent être complétés par l’achat d’adpacks supplémentaires à tous moments :
– Découvertes (100 euros ? 1AP)
– Standard (300 euros ? 3AP)
– Premium (800 euros ? 8 AP)
– VIP (1600 euros ? 16AP)
– Super VIP (3 800 euros ? 38AP)
– Prestige (10 000 euros ? 100 AP)

Les crédits publicitaires servent à promouvoir une activité, une passion, un hobby, un commerce, une promotion, un autre MLM etc? Le pack est valable 1 an, l’adpack expire lorsqu?il a atteint une valeur de 240 €

Revenus possibles:
Au choix du membre : tout est possible, rien n?est obligatoire.
1 : Visionner 10 pubs par jour (20 sec/pub) permet d?être éligible à la redistribution journalière qui permet d?engranger un bénéfice jusqu?à 240 € par Adpack.
2 : les clics : possibilité d?effectuer des clics rémunérateurs (clics payés) qui rapporteront entre 0,01 € et? ? et ce dans la limite des stocks disponibles tout simplement. Le parrain gagne le même montant.
3 : les missions : aimez ou partager des pages via les réseaux sociaux, répondre à des sondages, faire des jobs internet etc? (min. 0,10 €/mission)
4 : la vente de la pub : Chaque membre, censé être en ordre avec la fiscalité de son pays, a la possibilité d?acheter les crédits à un tarif préférentiel et de revendre ceux-ci uniquement à des annonceurs, avec une marge bénéficiaire.
5 : la commission start-up, comme dans toute entreprise lorsqu’une personne apporte un nouveau client on perçoit une commission d’apport celle-ci s’élève à 5% du montant de l’achat htva du nouveau partenaire.
6 : le réseau binaire paie jusqu’à 50% des points convertis en € de l?équipe dite faible et ce sans limite de niveau.

Franchement soyons sérieux deux minutes, qui paye pour voir de la pub ? Les annonceurs, et les annonceurs payent-ils des centaines d’euros pour des gens qui n’achètent pas leurs produits? non. Donc le mécanisme est une pure illusion.

Le rendement est totalement utopique.

Le mirage du Pay To Click

Immatriculée au Luxembourg, la société Enoué prétend que ses adhérents peuvent s’enrichir en visionnant des publicités, mais surtout en recrutant de nouveaux membres, sur un mode clairement pyramidal.

Tout concourt à se méfier d’Enoué, en premier lieu son opacité. La société, qui se présente comme une régie publicitaire, est immatriculée au registre du commerce du Luxembourg. Elle semble avoir été créée par un groupe de personnes résidant dans la région de Charleroi, en Belgique, qui se présentent sous les noms de Salvatore Pironitto, Nicolas Dujardin, Rafael Palacios Y Rodriguez, Éric Ophalvens et Kevin Demonte. Ces entrepreneurs ne sont pas tout à fait des débutants. En janvier 2014, ils ont lancé un site nommé Eightclix.com. Immatriculé en Belgique, il ressemblait fort à Enoué. Juridiquement, Eightclix était enregistré sous le nom de « Colleagues Association Marketing Conception », avec comme administrateurs principaux Salvatore Pironitto et Rafael Rodriguez. Cette structure a été liquidée en novembre 2014, indique le registre du commerce belge.

Modèle économique nébuleux

La présentation en ligne du modèle économique d’Enoué est nébuleuse. Il est question d’enrichissement rapide par le biais de retour sur investissement. L’adhérent achète des « packs » à 120 €, 300 €, 800 € ou 1 600 €, qui se valorisent de trois manières. Tout d’abord, il peut les revendre sous forme de bannières publicitaires, qui seront mises en ligne sur le site d’Enoué. L’adhérent devient une sorte de courtier en publicité. Ses 300 € ou 800 € d’investissement lui donnent le droit de vendre des espaces à des annonceurs. Encore faut-il en trouver ! Vu la facilité avec laquelle n’importe quel commerçant peut aujourd’hui ouvrir une page Facebook à moindre frais ou acheter des publicités très bon marché sur des pages à forte audience, il est permis de se demander qui payera une bannière sur un site confidentiel comme celui d’Enoué. La deuxième manière de rentabiliser son pack Enoué est en effet, précisément, de cliquer sur les bannières de publicité du site. C’est ce qu’on appelle le « Pay To Click » ou « Pay Per Click » (PTC ou PPC). Chaque clic rapporte quelques centimes. Lorsque l’internaute a beaucoup cliqué, son pack à 300 € en vaut, par exemple, 450 €, que Enoué est censé lui verser. À quelle vitesse se valorise un pack ? Selon différents témoignages en ligne, il faut compter sur quelques dizaines de centimes par jour. Soit, à 0,50 €/jour, huit mois pour amortir un pack à 120 €, avec la perspective d’un gain de 60 € en un an. Si tout va bien, s’il y a des annonceurs (et viendront-ils alors que l’audience d’Enoué est artificielle ?) et surtout si Enoué est encore là pour payer !

Aspect pyramidal

Rien n’est moins sûr, car les pyramides sont éphémères. Or, Enoué en a la forme. Le site est très clair à ce sujet. La manière la plus simple de gagner de l’argent est d’avoir des filleuls à qui vous vendez des packs, qui cliquent à leur tour sur les bannières et qui vous reversent une partie de leurs faibles gains.

Une pyramide est illégale mais, à strictement parler, une pyramide ne vend rien du tout. Ce n’est pas le cas d’Enoué. Cela étant, tous les initiateurs de pyramides ont désormais la prudence d’inventer un produit prétexte, qu’il s’agisse de Profit25 avec de la publicité ou de Get Easy avec des traceurs GPS.

Enoué semble particulièrement actif en ce moment dans l’Ouest de la France. Mieux vaut se tenir à l’écart de son système. Il ne repose sur aucun modèle économique sérieux. Les premiers entrés dans le jeu gagneront peut-être un peu d’argent, mais c’est à leurs risques et périls. En février 2014, le tribunal correctionnel d’Albertville a prononcé des amendes et des peines de prison avec sursis contre 33 prévenus qui avaient participé à une pyramide. Il ne s’agissait pas seulement des initiateurs du système, mais aussi de ceux qui l’avaient fait prospérer. Le tribunal a considéré qu’ils ne pouvaient se prévaloir du statut de victimes. À bon entendeur…

Vrai

Vrai

Ce que vous risquez réellement

En plus de perdre votre argent il y a des risques bien plus gros.

La tentative de gagner de l’argent de manière anormale et facile, en particulier en se laissant manipuler (Ingénierie sociale), pour finir par aboutir à vous faire arnaquer (Fraude 419…), ne fait pas de vous une victime mais un complice.

Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes.

Dans une très bonne vidéo documentaire du 05.02.2013 – Aux prises avec la mafia de l’Internet, il y a, entre autres, une interview d’une femme condamnée pour complicité active de blanchiment d’argent après s’être fait piéger dans une opération d’Ingénierie Sociale.

Mais en plus, la vente pyramidale (procédé dit de la « boule-de-neige » ou de la « chaîne d’argent ») est interdite en France depuis 1953 (Article L 122-6 du Code de la Consommation 1° et 2° alinéas). Ce texte a été complété par une loi du 1er février 1995 (3° et 4° alinéas) qui précise les interdictions concernant les réseaux de vente. Depuis cette date, une entreprise qui ne respecterait pas cette réglementation et aurait des pratiques illégales serait condamnée.

Selon la législation française, « Il est interdit de proposer à une personne de collecter des adhésions ou de s’inscrire sur une liste en exigeant d’elle le versement d’une contrepartie quelconque et en lui faisant espérer des gains financiers résultant d’une progression géométrique du nombre de personnes recrutées ou inscrites » (art. L. 122-6 et art. L. 122-7 du code de la consommation) et « cette interdiction est assortie de peines d’amende ou de prison. »

Le tribunal correctionnel d’Albertville a par exemple condamné  à des peines de quatre à dix mois de prison avec sursis 33 Savoyards qui avaient participé à un jeu d’argent s’apparentant à une pyramide de Ponzi, a-t-on appris auprès du parquet.

Ces peines, prononcées pour escroquerie, ont été assorties d’amendes comprises entre 4 500 et 20 000 euros. Quatre autres prévenus ont écopé de simples amendes.

Les sanctions du délit d’escroquerie

Tout d’abord, il convient de rappeler que la prescription de l’escroquerie est acquise passé un délai de trois ans à compter du jour de la remise de la chose convoitée.

Les peines maximales encourues pour escroquerie sont :

– Pour les personnes physiques : 5 ans d’emprisonnement, 375.000 € d’amende et l’interdiction ou la confiscation de certains droits.

– Pour les personnes morales : 1.875.000 € d’amende ainsi que les peines prévues à l’article 131-39 du code pénal.

La tentative est punissable des mêmes peines.

Les peines sont portées à sept ans d’emprisonnement et à 750.000 € d’amende lorsque l’escroquerie est réalisée :

– Par une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public, dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions ou de sa mission (article 313-2-1° du code pénal) ;

– Par une personne qui prend indûment la qualité d’une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public (article 313-2-2° du code pénal) ;

– Par une personne qui fait appel au public en vue de l’émission de titres ou en vue de la collecte de fonds à des fins d’entraide humanitaire ou sociale (article 313-2-3° du code pénal) ;

– Au préjudice d’une personne dont la particulière vulnérabilité, due à son âge, à une maladie, à une infirmité, à une déficience physique ou psychique ou à un état de grossesse, est apparente ou connue de son auteur (article 313-2-3° du code pénal).

Les peines sont portées à dix ans d’emprisonnement et à 1.000.000 € d’amende lorsque l’escroquerie est commise en bande organisée.

Cela veux dire que si vous parrainer quel-qu´un vous êtes passible du délie d´escroquerie est en bande organisée, si ce n´est de blanchiment.

Blanchiment

 

Le blanchiment d’argent consiste à dissimuler des fonds de provenance illicite (trafic de drogue, vol, escroquerie (dont vente pyramidale), vente d’armes, braquage, fraude fiscale, …) en les réinvestissant dans des activités légales (immobilier, restauration, etc.). C’

L’objectif de l’auteur d’un blanchiment est de faciliter la justification mensongère de l’origine de ces sommes vis-à-vis des autorités. En pratique, le blanchiment « d’argent sale » peut apparaître sous la forme de différents mécanismes, comme par exemple l’établissement de fausses factures entre plusieurs sociétés écran.

Sanctions

En France, le blanchiment est réprimé par l’article 324-1 du Code pénal qui prévoit une peine de 5 ans de prison et 375 000 euros d’amende. Cette sanction peut être aggravée dans certains cas. La peine est par exemple portée à 10 ans d’emprisonnement et 750000 euros d’amende dans deux cas : lorsque le blanchiment est commis de façon habituelle ou en utilisant les facilités que procure l’exercice d’une activité professionnelle et lorsqu’il est commis en bande organisée. Pour un point complet sur les sanctions applicables, voir les articles du Code pénal concernant le blanchiment simple et le blanchiment aggravé.

De plus spécifiquement aux Pyramides:

La loi française, par l’article L122-6 du Code de la Consommation, interdit les systèmes pyramidaux car il interdit :Le non-respect de cette interdiction est, au terme de  l’article L122-7 du même code, sanctionné pénalement d’une amende maximale de 4 500 euros et/ou d’un emprisonnement d’un an. Le délinquant pourra être, en outre, condamné à rembourser à ceux de ses clients qui n’auront pu être satisfaits, les sommes versées par eux.

Parmi les systèmes pyramidaux simples les plus célèbres, on trouve les chaînes de dons (on vous invite à faire un don et à faire tourner la chaîne), ou encore les systèmes dits de cavalerie (montage financier dans lequel le capital des nouveaux entrants est utilisé pour verser les intérêts aux précédents investisseurs).

Cas célèbres

Ponzi : mort dans la misère

Madoff: condamné à 150 ans de prison ferme

Get easy, 300 000 vistimes les parrains sont poursuivis voir http://geteasy-way.eu/#new50   également http://www.lefigaro.fr/argent/2015/04/22/05010-20150422ARTFIG00140-une-arnaque-aux-investisseurs-fait-plusieurs-dizaines-de-milliers-de-victimes-en-france.php    et http://www.tahiti-infos.com/Arnaque-internationale-Get-Easy-une-centaine-de-victimes-en-Polynesie_a120868.html

et pour ceux qui ont oubliés de déclarer les gains

:La fraude fiscale consiste à échapper ou tenter d’échapper à l’impôt par tout moyen. L’auteur d’une fraude fiscale peut se voir appliquer des sanctions fiscales et pénales.Le fait de dissimuler des revenus ou biens imposables vous expose à des sanctions fiscales.Répondez aux questions successives et les réponses s’afficheront automatiquement Vous êtes l’auteur d’une fraude fiscale si vous utilisez délibérément certains procédés pour échapper ou tenter d’échapper, en partie ou totalement, à l’impôt.À ce titre, sont notamment considérés comme des comportements frauduleux :

  • une omission délibérée de déclaration,
  • une dissimulation volontaire de biens ou revenus soumis à l’impôt,
  • l’organisation de son insolvabilité,
  • plus généralement, toute manœuvre visant à faire obstacle au recouvrement de l’impôt.

Si l’administration fiscale détecte un comportement frauduleux, elle peut engager des poursuites pénales après avis de la commission des infractions fiscales. Indépendamment des sanctions fiscales, l’auteur d’une fraude fiscale encourt :

  • 500 000 € d’amende
  • et 5 ans d’emprisonnement.

Ces peines sont portées à 2 000 000 € d’amende et 7 ans d’emprisonnement lorsque les faits ont été commis en bande organisée ou grâce à :

  • l’ouverture de comptes ou à la souscription de contrats auprès d’organismes établis à l’étranger,
  • l’interposition de personnes ou d’organismes écran établis à l’étranger,
  • l’usage d’une fausse identité ou de faux documents (ou toute autre falsification),
  • une domiciliation ou un acte fictif ou artificiel à l’étranger.

Un intermédiaire non habilité s’expose à des sanctions pénales.

Si l’entreprise n’a pas les autorisations pour vendre des produits financiers.

Autres risques

Vous êtes également certain de perdre votre emploi (ben oui votre patron ne garde pas un escroc reconnu) et comme il y a un dossier dans le casier judiciaire, de nombreuses professions deviennent interdites .

De plus avec un trou de 10 an sur le CV, ça va être difficile de retrouver un travail.

N’oubliez pas que c’est le perdant du procès qui paye les avocats du gagnant (voir http://www.cidj.com/frais-de-justice-qui-paie-quoi/fin-d-un-proces-qui-paie-les-avocats-et-autres-frais-non-compris-dans-les-depens)

  • Si vous souhaitez que votre adversaire vous rembourse ces frais, il faut que votre avocat le demande lors du procès. En effet, au contraire des dépens, pour lesquels le juge se prononce toujours, il n’étudie la question des honoraires de justice que si l’avocat le lui demande expressément au titre de l’article 700 du Code de procédure civile.
  • Si vous êtes poursuivi devant le juge pénal, vous pouvez être condamné à rembourser à la victime les frais d’avocat et/ou d’huissier qu’elle a dû engager pour se défendre (art. 475-1 du Code de procédure pénale).

Rappel de prudence l´AMF Publié le 12 mars 2014

L’AMF met en garde le public contre les offres de placement promettant des rendements exceptionnels s’appuyant, de manière visible ou non, sur la mise en place d’un système de recrutement, de parrainage ou d’adhésion. D’apparence très attractive, ces offres font miroiter des gains élevés qui sont irréalistes. Elles cachent généralement de véritables escroqueries permettant, dans certains cas, le blanchiment d’argent et dans la plupart des cas, la perte du placement de départ pour l’épargnant.

Ce type de montage peut prendre différentes formes : trading sur le marché des changes (via une plateforme FOREX non autorisée), ou vente par correspondance de biens ou de services. Le but pour ces sociétés est de recruter en permanence de nouveaux adhérents qui viennent s’ajouter aux membres existants. Les derniers recrutés apportent de nouveaux fonds en s’inscrivant, lesquels sont en partie reversés aux anciens adhérents pour gagner et maintenir leur confiance : c’est ce qu’on appelle un placement pyramidal. Médias et internet en particulier, voisinage, « bouche à oreille » : le recrutement peut s’effectuer de diverses manières.

Le dispositif perdure tant que des nouveaux recrutements sont possibles. Lorsqu’il s’écroule, quelquefois assez rapidement, les membres perdent généralement l’intégralité de leur mise de départ au profit, souvent, du seul initiateur et de ses complices.

L’AMF appelle les épargnants à la plus grande vigilance et les invite à :

  • Ne pas répondre à ce type d’offres et ne pas les relayer auprès de tiers ;
  • En cas d’escroquerie, les victimes doivent déposer plainte et fournir aux autorités judiciaires compétentes toutes les informations possibles (références des transferts d’argent, contacts identifiés, adresses, mails ou courriels, etc.).

De manière générale, l’AMF conseille aux épargnants de suivre les règles suivantes avant tout investissement :

  • Aucun discours commercial ne doit faire oublier qu’il n’existe pas de placement offrant un rendement élevé et sans risque ;
  • Se renseigner sur la légalité de l’intermédiaire financier qui propose le produit en consultant la liste des établissements autorisés à opérer en France (http://www.amf-france.org > Accès rapides > Produits d’épargne agréés (GECO)). Pour vous assurer que l’intermédiaire qui vous propose des produits ou services financiers est autorisé à opérer en France, vous pouvez consulter la liste des prestataires de services d’investissement habilités (https://www.regafi.fr) ou la liste des intermédiaires autorisés dans la catégorie conseiller en investissement financier (CIF) ou conseiller en investissements participatifs (CIP) (https://www.orias.fr/search).

Un intermédiaire non habilité s’expose à des sanctions pénales.

Pour répondre aux questions et interrogations des épargnants, l’AMF met à disposition son site internet http://www.amf-france.org ou le service Epargne Info Service au 01 53 45 62 00 du lundi au vendredi de 9h à 17h.

L’Institut pour l’éducation financière du public (IEFP) met à la disposition des épargnants une présentation des systèmes de ventes pyramidales sur son site internet : www.lafinancepourtous.com/Decryptages/Articles/Systeme-de-vente-pyramidale

Pour dénoncer (parraineurs, preuve de paiement, site vantant vivre de Ponzis  ):  https://www.internet-signalement.gouv.fr/

 

Regardez la différence avec les bons sites de ma rubrique investissements comme : crédit.fr ,bolden, Lendix, crowdimo, pretup ,finsquare

Ou inscrivez-vous directement : lendix,crowdimo ,bolden, pretup code 0JWN5CH1, crédit.fr Code Promo pour obtenir un bonus: P10073 ,dividom ,finsquare ,

Et vous qu´en pensez-vous ? Vous pouvez également partager!

Veux-tu  commencer à construire ton patrimoine ?

Profites pour commencer à t'enrichir et exploites le système grâce à se premier placement jusqu'à 10%
Je veux moi aussi gagner
* vous souscrivez à la newsletter richesse et finance et vous serez redirigé vers l'opportunité d'investissement du moment (lendix)

Rejoignez notre newsletter

Profitez de nombreux avantages offerts
J'en profite