crowdlending

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Le crowdlending consiste à prêter de l’argent à des particuliers ou à des entreprises par le biais de services en ligne qui mettent en relation directement  prêteurs et emprunteurs. Étant donné que les entreprises de crowdlending offrant ces services fonctionnent entièrement en ligne, ils peuvent fonctionner avec des frais généraux plus bas et fournir un service à moindre coût par rapport aux institutions financières traditionnelles. En conséquence, les prêteurs obtiennent souvent des rendements plus élevés par rapport aux produits d’épargne et de placement offerts par les banques, tandis que les emprunteurs peuvent emprunter de l’argent à des taux d’intérêt plus bas, même après que la société de prêt ait pris des frais pour maintenir la plate-forme  de crédit.

Les intermédiaires de crédit sont des entreprises à but lucratif; Ils génèrent des revenus en collectant une commission ponctuelle sur les prêts financés auprès des emprunteurs et en évaluant les frais de service des prêts aux investisseurs ou aux emprunteurs (soit un montant fixe annuel ou un pourcentage du montant du prêt ). Comparativement aux marchés boursiers, les prêts par le crowdlending tendent à avoir à la fois moins de volatilité et moins de liquidité.

Les entreprises de crowdlending ne s’inscrivent   dans aucun des trois types traditionnels d’institutions financières – les preneurs de dépôts, les investisseurs, les assureurs   – et sont parfois classées comme un autre service financier  .

Il existe principalement deux façons de réaliser ces prêts :

  1. de un à un (ou de gré à gré) : une personne prête de l’argent à une autre personne. Attention toutefois, car en France, si cette opération est réalisée à titre habituel par le prêteur, elle nécessite une immatriculation en tant qu’intermédiaire en financement participatif . En temps normal elle relève de l’activité bancaire, mais une personne physique ne peut détenir de licence bancaire (agrément). La notion de « titre habituel » selon les termes du code monétaire et financier, caractérise la répétition ou le caractère professionnel des opérations, sans définir vraiment le nombre minimum de fois. Une transaction de gré à gré se fait souvent avec une reconnaissance de dette .
  2. de plusieurs à un : il s’agit alors pour plusieurs personnes d’en financer une seule. C’est en général la conception même du crowdlending. Le  site exerce une fonction d’intermédiaire, généralement sous forme de place de marché il est alors qualifié d’intermédiaire en financement participatif, en France.

Aussi connu sous le nom de crowlending, ce terme regroupe en fait de nombreuses sous-catégories

Les prêts personnels non garantis (entre particuliers)

Les prêts personnels non garantis sont une forme de financement où un ou plusieurs prêteurs se mettent à plusieurs pour financier une seule personne. Le prêt personnel est un crédit sans garantie, en cas de défaillance l’emprunteur risque de se mettre dans une procédure de surendettement et le prêteur ne retrouver son capital après moult années (voir pas du tout). Ce genre de plateforme est relativement rare, il n ‘y a en France pas de plateforme comme ceci pour les particuliers par contre on a Bondora en Estonie qui est typiquement ce genre de plateforme. Ce genre de prêt est plutôt risqué et les taux nécessaires pour avoir du rendement sont proches de l’usure (usure pour un prêt non immobilier, car on distingue plusieurs taux d’usure selon le prêt). Par contre le rendement est bien entendu le plus élevé de tous (rendement après pertes)

Les prêts personnels garantis (entre particuliers)

Peut courant également, ce type de prêt généralement moins rémunérateur que le prêt non garanti est très apprécié des investisseurs de petite taille car le défaut est alors très très faible, ce type de prêt se retrouve principalement dans l’immobilier mais pas que. Pour exemple voici trois plateformes : mintos / twino / estate guru .Par contre à ma connaissance il n y  a aucune plateforme française.

Les prêts aux entreprises

Le prêt aux entreprises est très courant en France, c’est même la totalité du crowlending en France. Le prêt aux entreprises est un nouveau mode de financement pour les entreprises sans intermédiaire bancaire. Cette pratique également appelée « crowdlending » permet aux particuliers d’investir en ligne dans une société à travers des plateformes de financement participatif pour profiter de taux avantageux et multiplier leur épargne. Le prêt est régulé en France depuis 2014.

Les banques commerciales jouent un rôle essentiel pour le développement de nos PME, et de façon plus générale, pour la croissance et le dynamisme de l’économie du pays. En effet, selon une enquête d’UNIZO et d’UCM en 2013 les PME représentent 45% du PIB Français.Par conséquent, il est indispensable que les PME aient accès aux prêts bancaires pour assurer leur pérennité. Or c’est justement là que se trouve le problème. De plus en plus de PME ont des difficultés à accéder au financement bancaire. Le constat est encore plus flagrant pour les microentreprises, pour lesquelles 23% ont vu leur crédit bancaire refusé en 2012, un chiffre qui est en augmentation depuis 2008.

Les   banques  refusent  souvent des crédits, en cause de multiples raisons :

  • Le resserrement des conditions d’octroi de crédits suite aux accords de Bâle
  • Le taux de fonds propres ou d’apports propres trop faible
  • La capacité de remboursement insuffisante
  • Le manque de sûreté

La difficulté pour les PME de trouver du financement bancaire les a contraintes à se tourner vers un financement alternatif. En 2012, 39,8% des entreprises ont eu recours à ce type de financement. (CeFiP, 2012).

 

Il existe différentes sources de financement alternatif classées par ordre d’importance

  • Les sociétés de leasing et de location
  • Les institutions publiques de soutien à l’investissement
  • Les investisseurs privés
  • Les sociétés de financement privées (non bancaires)
  • Les sociétés de capital à risque

Les collectes via le crowdfunding représentaient 152 millions d’euros en 2014 selon les chiffres de Financement Participatif France.

Une grande part de la croissance du crowdfunding vient donc du crowdlending, c’est à dire du fait de prêter de l’argent (surtout aux PME).

Le crowlending est ainsi un mode de financement supplémentaire offert aux PME

Les besoins de financement des professionnels sont évidemment différents de ceux des particuliers et surtout plus diversifiés :

  • Création d’entreprises ou reprise d’activités
  • Achats de fonds de commerces ou de titres,
  • Achats de locaux d’activité ou de bureaux,
  • Achats d’équipements et de matériels,
  • Besoins de trésorerie,
  • Rachat de créances,
  • Investissement

Crédits moyens et long terme, crédits court terme, crédit-bail immobilier ou bail matériel il y en a pour tous les besoins. Du crowlending immobilier au crowdlending le plus divers… vil y le choix

Mais si vous voulez en savoir plus je vous invite à voir par exemple à voir le guide du crowdfunding ou quelques entreprises exemple: crédit.fr lendix. pretup bolden mais il y en a encore bien d’autres comme lendopolis investbook

Les prêts sans rémunération

Le prêt sans rémunération est parfois associé à une forme de donation . D’autres fois il est placé sous le signe du crowlending, cela dépend. Les deux points de vue se valent. Il y peu d’entreprise de ce genre car il s’agit plutôt d’associations.

Fonds d’investissement

Le crowdfunding ou plus précisément le crowdlending à travers des fonds est plutôt rare, il y en a très peu car cela revient finalement à investir dans un fonds quelconque. Il y par exemple younited credit qui est typiquement un investissement dans un fond, prexem utilise un fond de sauvegarde ce qui est différent et wesharebond est également différent car un mode plus mixte.

Enchères ou pas

Les taux d’intérêt peuvent être fixés par les prêteurs qui concourent pour le taux le plus bas sur le modèle d’enchère inversée ou fixé par l’entreprise intermédiaire sur la base d’une analyse du crédit de l’emprunteur comme chez unilend. L’investissement du prêteur dans le prêt n’est normalement pas protégé par une garantie gouvernementale. Sur certains services, les prêteurs atténuent le risque de mauvaises créances en choisissant les emprunteurs à prêter et en atténuant le risque total en diversifiant leurs placements auprès des différents emprunteurs. D’autres modèles impliquent la de maintenir un fonds séparé par la plateforme . La faillite de la société de prêt peer-to-peer qui a facilité le prêt peut également mettre en péril l’investissement d’un prêteur, comme cela s’est produit en 2015 dans le cas de TrustBuddy.

Quelques caractéristiques du crowdlending

Les caractéristiques typiques des prêts dans le crowdlending sont les suivantes:

  • Il est généralement réalisé à but lucratif le crowdlending étant du prêt ne vous étonnez pas que ce soit un monde de vrais financiers, le prêt étant une chose courante dans la finance.
  • Aucune obligation commune ou relation préalable entre les prêteurs et les emprunteurs;
  • Intermédiation par une société de prêt de pair à pair. Cette société est la plateforme de crowdfunding.
  • Les transactions se déroulent en ligne, le principe étant que le site web fasse l’intermédiaire entre le demandeur et le prêteurs (ou les)
  • Les prêteurs peuvent souvent choisir les emprunteurs chez qui ils préfèrent investir.
  • Les prêts peuvent être non garantis ou sécurisés et ne sont pas normalement protégés par l’assurance du gouvernement(100 000€ en france), mais il peut y avoir des fonds de protection comme ceux offerts par Zopa

Les premiers prêts dans le crowdlending ont   été caractérisés par la désintermédiation et la dépendance à l’égard des réseaux sociaux, mais ces caractéristiques ont commencé à disparaître. S’il est vrai que l’émergence d’Internet et du commerce électronique permet d’éliminer les intermédiaires financiers traditionnels et que les gens risquent moins de défaillir auprès des membres de leurs propres communautés sociales, l’émergence de nouveaux intermédiaires s’est révélée économique en temps et en coûts.

La plupart des intermédiaires en financement participatif offrent les services suivants:

  • Plate-forme d’investissement en ligne pour permettre aux emprunteurs d’attirer les prêteurs et les investisseurs pour identifier et acheter des prêts qui répondent à leurs critères de placement.
  • Développement de modèles de crédit pour automatiser l’approbation des prêts et la tarification.
  • Vérification de l’identité de l’emprunteur, compte bancaire, emploi et revenu
  • Effectuer des vérifications de crédit chez les emprunteurs et filtrer les emprunteurs non qualifiés, c’est sur cette partie qu’est jugé la qualité de la plateforme, en effet il faut un volume critique minimum et c’est très difficile de consigné qualité et quantité
  • Le traitement des paiements des emprunteurs et la transmission de ces paiements aux prêteurs qui ont investi dans le prêt
  • Le service des prêts, la prestation de services à la clientèle aux emprunteurs et la tentative de recouvrement des paiements des emprunteurs en défaut ou en défaut
  • Respect des lois et rapportsl égaux
  • Trouver de nouveaux prêteurs et emprunteurs (marketing) (l’affiliation marche bien comme sur http://crowdfunding-crowdlending-crowdequity.com/ )

Réglementation légale

Dans de nombreux pays, solliciter des investissements du grand public est considéré comme illégal. Les financements par la foule dans lesquels les gens sont invités à contribuer de l’argent en échange de bénéfices potentiels basés sur le travail d’autrui sont considérés comme des valeurs mobilières.

Le problème du traitement des titres financiers est principalement lié au problème de la propriété: dans le cas des prêts de personne à personne, le problème est de savoir  qui est propriétaire des prêts (notes) et comment cette propriété est transférée entre l’auteur du prêt . Cette question se pose surtout quand une entreprise de prêt de pair à pair ne se contente pas de relier les prêteurs et les emprunteurs, mais aussi emprunte de l’argent aux utilisateurs et prete à nouveau. Cette activité est interprétée comme une vente de valeurs mobilières, et une licence   et l’enregistrement de contrat de placement de particuliers à particuliers sont nécessaires pour que le processus soit légal.

La licence et l’enregistrement peuvent être obtenus auprès d’une agence de réglementation des valeurs mobilières comme la Securities and Exchange Commission (SEC) aux États-Unis, la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario en Ontario, le Canada, l’Autorité des marchés financiers en France et au Québec(attention il s agit de deux entités différentes mais avec le même nom), au Canada. Financial Services Authority au Royaume-Uni.

exemple américain: Les titres offerts par les prêteurs américains sont enregistrés et réglementés par la SEC. Un rapport récent du US Government Accountability Office a examiné la possibilité d’une surveillance réglementaire supplémentaire par le Bureau de la protection des consommateurs ou la Federal Deposit Insurance Corporation, bien qu’aucune des deux organisations n’ait proposé de surveiller directement les prêts entre particuliers. En 2016, l’État de New York a envoyé des «lettres d’avertissement» menaçant d’obliger 28 prêteurs à obtenir une licence d’exploitation, à moins qu’ils aient «immédiatement» respecté les demandes de divulgation de leurs pratiques de prêts et produits disponibles dans l’État.

Au Royaume-Uni, l’émergence de multiples de sociétés de prêt concurrentes et les problèmes des prêts dit subprime ont entraînés des mesures législatives supplémentaires qui instituent des normes minimales de capital et des contrôles de risque pour empêcher les emprunteurs risqués de faire appel à des prêteurs sans scrupules ou tromper les consommateurs sur les conditions de prêt

Avantages et critiques

Taux d’intérêt

L’un des principaux avantages du crowdlending pour les emprunteurs peut parfois être le meilleur taux que les taux bancaires traditionnels ne peuvent offrir.   Les prêteurs peuvent avoir des rendements supérieurs à ceux d’un compte d’épargne ou d’autres placements, mais ils sont assujettis à un risque de perte, contrairement à un compte d’épargne type livret A en france. Les taux d’intérêt et la méthodologie utilisée pour calculer ces taux varient d’une plateforme  à l’autre. Les taux d’intérêt peuvent également avoir une volatilité plus faible que les autres types de placement.

Investissement socialement responsable

Pour les investisseurs qui s’intéressent à l’investissement socialement responsable, les prêts entre particuliers offrent la possibilité de soutenir les tentatives des individus de se libérer d’une dette à taux élevé, d’aider les personnes engagées dans des occupations ou des activités jugées morales et positives pour la collectivité et éviter les investissements dans des personnes employées dans des industries jugées immorales ou préjudiciables à la collectivité

Le risque de crédit

Le crowdlending attire également les emprunteurs qui, en raison de leur statut d’emprunteurs à risque ne sont pas qualifiés pour obtenir des prêts bancaires traditionnels. Étant donné que les comportements passés sont fréquemment indicatifs de la performance future et que les faibles scores de crédit sont corrélés à une probabilité élevée de défaut, les intermédiaires du crowdlending ont commencés à décliner un grand nombre de demandeurs et imposer des taux d’intérêt plus élevés aux emprunteurs plus risqués.

Il semblait initialement que l’une des caractéristiques attrayantes du crowlending pour les investisseurs était de faibles taux de défaut, par ex. Le taux de défaut de Prosper était estimé à seulement environ 2,7 pour cent en 2007. D’expérience cela est très variable.

Les taux de défaut réels pour les prêts émis par Prosper en 2007 étaient en fait plus élevés que prévu. Pour le millésime 2007, le rendement global de Prosper (pour toutes les catégories de crédit et tel que mesuré par LendStats.com, basé sur les données réelles du marché Prosper) était de (6,44)% pour le millésime 2008 (2,44%) et pour le millésime 2009 de 8,10%. Les projections indépendantes pour le millésime 2010 sont d’un rendement global de 9,87.  Au cours de la période allant de 2006 à octobre 2008 (appelée «Prosper 1.0»), Prosper a émis 28 936 prêts, qui ont tous échu depuis. 18 480 des prêts entièrement remboursés et 10 456 prêts en souffrance, un taux de défaut de 36,1%. 46 671 123 $ des 178 560 222 $ prêtés au cours de cette période ont été radiés par les investisseurs, ce qui représente un taux de perte de 26,1%.

Depuis sa création, le taux de défaut du Club Prêteur varie de 1,4% pour les prêts à trois ans les mieux classés à 9,8% pour les prêts les plus risqués.

Les prêteurs de pair-à-pair britanniques citent le ratio de mauvais prêts à 0,84% pour Zopa pour £ 200m au cours de ses sept premières années d’histoire. En novembre 2013, le niveau actuel des créances douteuses de Funding Circle était de 1,5%, avec un rendement moyen de 5,8% après toutes les créances irrécouvrables et les frais. Cela est comparable au ratio de 3 à 5% des banques traditionnelles et au résultat des modèles de crédit modernes et des technologies efficaces de gestion des risques utilisées par les sociétés P2P .

À l’autre extrémité de la fourchette se trouvent des établissements comme Bondora qui prêtent à des clients moins solvables, avec des taux de défaillance variant jusqu’à 70 +% pour les prêts accordés aux emprunteurs slovaques sur cette plate-forme, bien supérieurs à ceux de l’original Estonien.

Protection du gouvernement

Parce que, contrairement au dépôt d’argent dans les banques, les prêteurs peuvent choisir eux-mêmes de prêter leur argent à des emprunteurs plus sûrs avec des taux d’intérêt plus bas ou à des emprunteurs plus risqués avec des rendements plus élevés, l’investissement et le remboursement en cas de défaillance de l’emprunteur n’est pas garanti par le gouvernement de la même façon que les dépôts bancaires le sont.

La poursuite en recours collectif, Hellum c. Prosper Marketplace, Inc. a été tenue devant la Cour supérieure de Californie pour le compte de tous les investisseurs qui ont acheté une note sur la plate-forme Prosper entre le 1er janvier 2006 et le 14 octobre 2008. Les demandeurs ont allégué que Prosper Et a vendu des titres non qualifiés et non enregistrés, en violation de la loi de  Californie  sur les valeurs mobilières fédérales pendant cette période. Les demandeurs allèguent en outre que Prosper a agi en tant que courtiers / courtier sans licence en Californie. Les demandeurs cherchaient à obtenir l’annulation des emprunts, des dommages-intérêts, des dommages-intérêts et des honoraires et frais d’avocats  . Le 19 juillet 2013, le recours collectif a été réglé. Aux termes du règlement, Prosper versera 10 millions de dollars aux membres des recours collectifs

Et vous qu´en pensez-vous ? Vous pouvez également partager!

Veux-tu  commencer à construire ton patrimoine ?

Profites pour commencer à t'enrichir et exploites le système grâce à ce premier placement jusqu'à 10%
Je veux moi aussi gagner
* vous souscrivez à la newsletter richesse et finance et vous serez redirigé vers l'opportunité d'investissement du moment (lendix)

Rejoignez notre newsletter

Profitez de nombreux avantages offerts
J'en profite