Crowdfunding – crowdlending – crowdinvesting – Quels sont les différences ?

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr
Dictionnaire, définitions
Dictionnaire, définitions

En pleine période de fleurissement, le crowdfunding est une véritable innovation dans le monde de la finance.

Depuis mai 2015, ce terme à même été intégré dans le dictionnaire Petit Larousse. « Financement participatif :

« Mise en commun d’apports financiers (dons, prêts, investissements) individuels ou associatifs, dans le but de financer des projets entrepreneuriaux, culturels ou environnementaux, généralement via internet. »

Grâce au développement des nouvelles technologies de l’information et communication (NTIC), le crowdfunding a su s’adapter aux différents besoins de financement des PME et des startups qui ne trouvent plus écoute auprès de leurs banques. Trop petites pour être financés, trop grandes pour emprunter auprès de la famille et des amis, le crowdfunding permet de combler un vide entre les deux afin de renforcer le tissus des PME en France.

De nouveaux termes sont alors apparut en dérivés aux différentes pratiques du crowdfunding ou financement participatif :

  • le crowdfunding,
  • le crowdlending, (exemple finsquare, lendix, bolden)
  • le crowdinvesting ou Equity Crowdfunding.

Mais quelles sont les véritables différences entre les mots crowdfunding, crowdlending et crowdinvesting ?

 

Crowdfunding / donation

Le crowdfunding sous forme de don est la forme la plus connue de financement participatif auprès du grand public. Le don joue un rôle crucial dans la nouvelle vague de finance alternative et l’avenir de notre économie notamment dans cette période de crise qui n´en finit plus en France faute de reformes profondes et impopulaires.

Objectif :

Il permet aux individus donner ou soutenir sans véritables contreparties financières le montant qu’il souhaite à des causes et des projets qui leur tiennent à cœur. On y retrouve parfois des projets écologique mais souvent des petites associations.

2 types de don :

  • Don avec contrepartie

Le don peut donner le droit à une contrepartie selon les projets : cadeaux, goodies, produits proposés par l’entreprise.

Cette contrepartie est utilisée pour remercier le contributeur et est généralement d’une valeur inférieure à la valeur du don. C´est la forme typique de ceux qui vendent un projet pour le concept. Exemple un nouveau jeux basé sur un concept intéressant par exemple. c´est aussi un bon moyen pour faire de la publicité gratuite pour ces nouvelles entreprises.

  • Don sans contrepartie ou donation-based :

Cette forme de financement est la plus ancienne. Elle fait appel à la générosité des internautes, pour financer des projets de mécénat ou de charité. Donation purement symbolique où le contributeur n’attend aucune contrepartie en retour. Souvent pour financer des œuvres caritatives, des individus qui ont eu des maladies ou des blessures graves. Il peut y avoir des avantages fiscaux surtout dans le caritatif.

Règlementation :

En France, l’investissement sous forme de don est juridiquement la plus souple, aussi bien pour les plateformes de crowdfunding que pour les donateurs ou les porteurs de projet, heureusement car nous étions très en retard par rapport aux autres pays.

Crowdlending ou crowdfunding lending (lending = prêter)

Le prêt d’argent connaît un véritable essor grâce au développement d’Internet et l’émergence des plateformes de financement participatif. C´est une forme d´investissement local. En effet vous contribuez à aider des entreprises qui vous plaisent près de chez vous.

Le crowdlending, ou crowdfunding lending, permet à des porteurs de projet, qui peinent à obtenir un financement, d’emprunter de l’argent auprès de particuliers. Une opportunité qui profite de la crise économique et financière en se montrant comme une alternative aux crédits bancaires souvent considéré comme frileux et lents.

Souvent le prêt étant purement fait par des investisseurs qui sont déçus du faible rendement offert par les banques viennent prendre leurs bénéfices dans le crowdfunding. En effet les rendements sont intéressants mais il y des contreparties. Par exemple la contrepartie de la liquidité est très importante dans le crowdfunding.

Vosu trouverez sur richesse et finance de nombreux exemples de site de crowlending: finsquare , unilend, lendix , bolden , bondora

Notez qu´il ne faut pas confondre le financement participatif sous forme de prêt et le prêt participatif qui est une aide publique sous forme de prêt.

Règlementation :

  •  L’ordonnance du 30 mai 2014 supprime le monopole bancaire sur les prêts rémunérés appliqué seulement à partir du 1er octobre 2014

En effet, avant le 1er octobre 2014, les prêts rémunérés ne pouvaient être proposés que par des établissements de crédit agréés par la Banque de France.

  • Le décret du 16 septembre 2014 précise les conditions des prêts faits par des particuliers dans le cadre du financement participatif :
  • prêts avec intérêt : dans la limite de 1 000 € par prêteur et par projet où la durée du crédit ne peut être supérieure à 7 ans,
  • prêts sans intérêt : dans la limite de 4 000 € par prêteur et par projet.

Le porteur de projet, quant à lui, ne pourra pas emprunter plus de 1 000 000 € par projet.

Crowdinvesting ou Equity Crowdfunding

Equity Crowdfunding – crowdinvesting ou en français « financement participatif en actions » est l’une des tendances fortes de l’économie collaborative. C´est une rentré pure et simple dans le capital d´une entreprise. On y partage les périodes fast et les déboires de l´entreprise. Juridiquement il y souvent des avantages fiscaux.
Véritable tremplin pour les startups ou jeunes entreprises qui ont difficilement accès aux crédits bancaires et souhaitent augmenter leur capital. Ces plateformes permettent de toucher un large public et de se faire de la publicité. En effet une fois la love money épuisé (c´est á dire que l´entourage a déjà donné) les porteurs de projets sont dans une phase ou ils sont encore trop petits pour les banques et il fallait un intermédiaire. Le crowdfunding c´est donc chargé de combler un vide.

L’Equity Crowdfunding, entrée en vigueur le 1er octobre 2014, permet aux PME de lever des fonds, jusqu’à 1 millions d’euros, auprès d’investisseurs privés sans passer par le circuit de financement traditionnel.

 

Il existes d’autres sous catégories:

royalties crowdfunding

crowdfunding immobilier

crowdfunding obligataire

Le crowdfunding est probablement aux banques ce que les banques en lignes sont aux banques traditionnelles.

Et vous qu´en pensez-vous ? Vous pouvez également partager!

Veux-tu  commencer à construire ton patrimoine ?

Profites pour commencer à t'enrichir et exploites le système grâce à se premier placement jusqu'à 10%
Je veux moi aussi gagner
* vous souscrivez à la newsletter richesse et finance et vous serez redirigé vers l'opportunité d'investissement du moment (lendix)

Rejoignez notre newsletter

Profitez de nombreux avantages offerts
J'en profite