Comment payer moins impôts?

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Comment payer moins d’impôt

Il y a pas mal de choses pour payer moins d’impôts, je vais faire un petit récapitulatif. Attention toutefois la fiscalité est très variable et je ne suis pas un fiscaliste.

Progressivement je vais corriger cet article pour le compléter.

Pour payer moins d’impôt déclarez comme il faut :

Note faire baisser son revenu fiscal de référence permet de faire baisser sa taxe d’habitation.

Frais réels

Un classique des déductions. Tout contribuable subit un abattement de 10% de ses salaires Toutefois on peut passer en frais réel auquel cas il faudra garder toutes les factures.

Les frais kilométrique

Les repas (limité à 4.8€ joru si vous ne pouvez rentrer à pied)

Enseignants, journalistes, musiciens, commerciaux .

Il y a certaines catégorie professionnelles qui sont autorisé à déduire certains frais pour les personnes qui ont besoin d’un bureau à domicile pour travailler. Auquel cas vous pouvez déduire les :

  • frais du local ou de la pièce
  • Matériel informatique, meuble et fourniture aux frais réels!

A chaque déménagement, pensez à vos frais réels

Les frais de double résidence

Formation

On peut déduire les frais de formation si la formation sert à trouver, garder ou améliorer son travail.

Mission

Les frais de mission : toutes les dépenses non remboursées par l’employeur sur un déplacement en congrès (hôtel, kilomètre, repas…);

Les frais de procès

les cotisations syndicales

En cas d’astreinte de nuit

Les professions en astreinte de nuit ont droit à plusieurs repas et plusieurs allers-retours par jour;

  Les frais de documentation

Pour certaines professions (revues, journaux…)

Les professions artistiques

Musiciens, sculpteurs, danseurs…. bénéficient de frais déductibles spécifiques selon chaque situation.

Certaines professions

Seulement elles peuvent ajouter les frais vestimentaires (dommage pour ce costar a 1000€)

Selon votre situation :

Mariage ou pacs

Vous vous êtes mariés ou pacsés

La première année, vous avez le choix entre faire deux déclarations séparées ou une déclaration commune. Faites des simulations, chez moi je me souviens me pacser faisait augmenter notre impôt commun de 1000€ (ce qui le doublait).

 

Parent isolé

Le fait d’avoir élevé un enfant seul pendant 5 ans ouvre aussi droit à une demi-part si vous vivez seul

Enfant majeur

Pour un enfant majeur, plusieurs possibilités pour diminuer l’impôt comme le garder à charge ou choisir de le sortir du foyer fiscal.

Scolarisation des enfants

Lorsque votre enfant compté à charge ou rattaché poursuit des études secondaires ou supérieures dans un établissement public ou privé au 31 décembre de l’année d’imposition (31/12/2017 pour l’imposition des revenus de 2017), vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu.

A noter : les élèves ne doivent pas être liés par un contrat de travail, ni être rémunérés et doivent être libres de tout engagement au cours et à la fin de leurs études.

Le montant de la réduction d’impôt est fixé à :

  • 61 € par enfant poursuivant des études secondaires du premier cycle (collège) ;
  • 153 € par enfant poursuivant des études secondaires du second cycle (lycée) ;
  • 183 € par enfant suivant une formation d’enseignement supérieur.

En cas d’enfants en résidence alternée le montant de la réduction d’impôt est divisée par deux.

Prestation compensatoire

Vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt si vous versez en exécution d’un jugement de divorce, d’une convention de divorce homologuée par le juge ou d’une convention de divorce par consentement mutuel sans homologation par le juge, une prestation compensatoire en capital en une seule fois ou de façon échelonnée dans un délai au plus égal à 12 mois à compter de la date à laquelle le jugement est passé en force de chose jugée.

La réduction d’impôt est égale à 25% du montant des versements effectués, des biens ou des droits attribués, retenus dans la limite de 30 500 € pour l’ensemble de la période de 12 mois.

Lorsque vous versez une prestation compensatoire pour partie sous forme de rente et pour partie sous forme de capital en numéraire libéré dans les 12 mois du divorce, vous ne bénéficiez pas de la réduction d’impôt au titre de l’attribution du capital. Vous conservez en revanche la possibilité de déduire de votre revenu imposable le montant des rentes servies, au titre des pensions alimentaires.

Lorsque la réduction d’impôt est applicable les sommes perçues par le bénéficiaire de la prestation ne sont pas imposables à l’impôt sur le revenu.

Réduction et crédit d’impôt

Emploi à domicile

 

  • Garde d’enfants ;
  • Soutien scolaire ;
  • Assistance aux personnes âgées ou handicapées ;
  • Entretien de la maison et travaux ménagers ;
  • Petits travaux de jardinage ;
  • Prestations de petit bricolage ;
  • Prestations d’assistance informatique et internet.

Vous pouvez retrouver la liste complète des services éligibles à l’article D. 7231-1 du code du travail.

Investir

  • Les FCPI
  • SOFICA
  • La souscription au capital d’une PME
  • Pinel
  • grirardin

La souscription au capital d’une PME

Sur richesse et finance, c’est un des cas que j’utilise le plus. Pourquoi? Cela gonfle le rendement (effet de levier fiscal) ce qui permet d’investir plus et de gonfler encore plus le rendement. J’utilise principalement pour cela le crowdfunding.

exemple: investir 1000€ permet de déduire 250€ ce qui permet de déduire encore 62€ donc si au lieu de claquer l’argent j’investis 1000€ j’ai déjà bien plus 1000€ d’actifs+250en rab et si j’investis ces 250€ en plus 62€ bonus soit presque 1300€ sans bénéfice.

Le montant de la réduction d’impôt est égal à 18 % des versements effectués chaque année,
retenus dans la limite de 50 000 euros pour une personne célibataire, veuve ou divorcée ou 100 000
euros pour les personnes mariées ou pacsées soumises à une imposition commune.

La fraction des versements qui excède ces plafonds ouvre droit à la réduction d’impôt au titre des
quatre années suivantes dans les mêmes limites.

Par la loi de Finances de 2018, le taux de la réduction d’impôt est porté de 18 % à 25 % pour les seuls versements effectués, dans le cadre du régime général, jusqu’au 31 décembre 2018.

Cette dernière mesure s’applique aux versements effectués à compter d’une date fixée par décret (à paraître).

 

Conditions à remplir

  • L’entreprise concernée doit employer moins de 50 salariés et, soit réaliser un chiffre d’affaires annuel, soit avoir un total de bilan inférieur à 10 millions d’euros au cours de l’exercice ;
  • Elle doit être créée depuis moins de 5 ans et être en phase d’amorçage, de démarrage ou d’expansion ;
  • Elle a son siège en France ou dans un autre État membre de l’Union Européenne ou un autre État de l’Espace Économique Européen ayant conclu avec la France une clause d’assistance administrative en vue de lutter contre la fraude ou l’évasion fiscale (Islande, Norvège) ;
  • Elle doit être soumise à l’impôt sur les sociétés, exercer une activité commerciale, industrielle, artisanale, libérale ou agricole, à l’exclusion d’activités de gestion de patrimoine mobilier ou immobilière, financière ou dans le secteur de la sidérurgie, de la construction navale, de l’industrie houillère ou du photovoltaïque ;
  • La société doit employer au moins deux salariés à la clôture du premier exercice suivant celui de la souscription (ou un seul s’il s’agit d’une activité artisanale) ;
  • Les parts reçues doivent être conservées jusqu’à l’expiration de la cinquième année qui suit celle de la souscription et ne pas donner lieu à remboursement des apports avant la fin de la dixième année qui suit celle de la souscription.

Cependant, en cas de non respect de la condition de conservation des titres du fait de leur cession plus de 3 ans après leur souscription, l’article 37 de la loi de finances rectificative pour 2016 prévoit que l’avantage fiscal n’est pas remis en cause quelle que soit la cause de cette cession.

Pour bénéficier de ce régime de faveur, le contribuable doit respecter 2 conditions cumulatives :

– le réinvestissement intégral par le cédant dans un délai maximum de 12 mois à compter de la cession du prix de vente des titres cédés diminué des impôts et taxes générés par cette cession dans la souscription de titres de sociétés éligibles au dispositif ;

– la conservation des titres souscrits jusqu’au terme des 5 années précédemment citées.

Cette nouvelle souscription ne peut pas donner lieu au bénéfice des réductions d’impôt prévues en matières de souscription au capital des PME.

Déductions liées au logement

Crédits d’impôt liés à votre habitation principale

Vous pouvez bénéficier de différents avantages fiscaux concernant votre résidence principale qui désigne votre résidence habituelle et effective. Il s’agit des crédits d’impôt suivants :

  • le crédit d’impôt en faveur de la transition énergétique au titre des dépenses effectivement supportées pour la transition énergétique du logement, achevé depuis plus de 2 ans, dont vous êtes propriétaires, locataires ou occupants à titre gratuit et que vous affectez à votre habitation principale ;
  • le crédit d’impôt accordé au titre des intérêts d’emprunt souscrits pour l’acquisition ou la construction de la résidence principale, supprimé pour les offres de prêt émises depuis le 1er janvier 2011 ;
  • le crédit d’impôt en faveur de l’aide aux personnes pour l’installation ou le remplacement d’équipements spécialement conçus pour les personnes âgées ou handicapées dans un logement neuf ou ancien ainsi que pour les travaux de  prévention des risques technologiques et le diagnostic préalable à ces travaux.

Vous trouverez une étude plus complète du crédit d’impôt lié à la transition énergétique dans la documentation du site relative aux Particuliers, rubrique Gérer mon patrimoine/mon logement (NDLR sur le site des impôts impots.gouv)> Je fais des travaux dans mon habitation principale ou secondaire

Réductions d’impôt liés à un investissement locatif

  • Investissement locatif « PINEL »
  • Investissement locatif « DUFLOT »
  • Investissement locatif « CENSI-BOUVARD » (Loueur en meublé non professionnel [LMNP])

Sources:

impots gouv (https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/je-declare-mes-reductions-et-credits-dimpot)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veux-tu  commencer à construire ton patrimoine ?

Profites pour commencer à t'enrichir et exploites le système grâce à ce premier placement jusqu'à 10%
Je veux moi aussi gagner
* vous souscrivez à la newsletter richesse et finance et vous serez redirigé vers l'opportunité d'investissement du moment (lendix)
close-link

Recevez nos petits secrets pour devenir riche.

Profitez-en pour recevoir gratuitement par mails tout ce que vous avez besoin:
-les bons plans, les informations exclusives, les meilleurs conseils...
J'en profite
close-link